“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Nouveau Musée National de Monaco: "Nos projets ont pris un rythme de croisière"

Mis à jour le 14/10/2013 à 08:16 Publié le 14/10/2013 à 07:00
Marie-Claude Beaud a des projets plein la tête pour inscrire le NMNM dans un contexte international.

Marie-Claude Beaud a des projets plein la tête pour inscrire le NMNM dans un contexte international. Franz Chavaroche

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Nouveau Musée National de Monaco: "Nos projets ont pris un rythme de croisière"

La directrice du Nouveau Musée National de Monaco, Marie-Claude Beaud évoque les grandes actions et les rendez-vous des deux établissements dans les prochains mois

La directrice du Nouveau Musée National de Monaco, Marie-Claude Beaud évoque les grandes actions et les rendez-vous des deux établissements dans les prochains mois

Comment s'est achevée la saison estivale au NMNM ?

Au niveau des publics, l'exposition « Monacopolis » à la Villa Sauber, a eu une audience plutôt touristique et locale. Pour la rétrospective d'Erik Boulatov à la Villa Paloma, le public était plus pointu. Il y a eu, notamment, un intérêt de beaucoup de Russes. Plus généralement, nos projets ont pris un rythme de croisière. Le public a compris les sujets et les rôles du musée. C'est le point le plus positif de l'été.

L'équilibre a été trouvé entre la Villa Paloma et la Villa Sauber ?

Nous voulons maintenir la présentation du patrimoine du NMNM à la Villa Sauber et proposer au public la culture plus actuelle à la Villa Paloma. Un musée a un rôle primordial à jouer dans le patrimoine d'un pays. Mais forcément ici, il y a un accent international qui est inévitable.

C'est pourquoi, vous accueillerez une exposition du Whitney Museum de New York en février prochain ?

Effectivement, il s'agit de l'exposition consacrée au travail de Richard Artschwager. Cela permet de nous relier à de grands musées internationaux. C'est important pour Monaco et pour inscrire le NMNM dans un contexte international.

Votre projet de présenter des collections artistiques de particulier avance ?

À Monaco, j'ai rencontré beaucoup de collectionneurs d'art discrets, qui ont envie de faire partager leurs œuvres, mais pas forcement de façon publicitaire. Nous aurons à partir du 24 octobre, la première « promenade d'amateurs ». Celle dans la collection d'un jeune homme de 80 ans, résident monégasque et collectionneur, discret et passionné d'art. Il a souhaité dévoiler une partie de sa collection choisie par l'artiste Loïc Le Groumellec.

Autres projets ?

Nous travaillons sur une exposition autour d'Hercule Florence pour l'été 2015. Ce Monégasque découvrit en 1 833 au Brésil le procédé de la photographie. C'était un inventeur qui mérite qu'on se penche sur sa personnalité. Nous avons également un projet avec le Yacht-club et un autre autour des voitures dans le monde de l'art. Autre réflexion, nous pourrions peut-être ressortir quelques automates de la collection de Galéa pour une exposition évoquant un parcours des automates aux robots d'aujourd'hui. Mais nous manquons toujours de mètres carrés…

Pas de nouvelle collaboration avec le Musée océanographique ?

Le Musée océanographique a pris un axe plus scientifique pour ses expositions. Mais peut-être que le projet sur Hercule Florence serait l'occasion d'une nouvelle collaboration.

La somme allouée a l'acquisition d'œuvres d'art a-t-elle été revue à la hausse pour le prochain budget ?

Nous avons réussi à obtenir 200 000 euros dans notre budget de l'état pour de prochaines acquisitions. Argent que nous n'avions plus depuis longtemps. Ce point a été défendu de nombreuses fois et nous avons été soutenus par le prince Albert II et la princesse Caroline. Il faut dire que nous avons démarré nos activités en 2010, au plus fort de la crise économique. Je comprends que ce n'était pas simple.

Marie-Claude Beaud a des projets plein la tête pour inscrire le NMNM dans un contexte international.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.