Nice : en mémoire des victimes des attentats et d'Hervé Gourdel

C'est sur la colline du Château, à quelques mètres du sommet que l'emplacement a été choisi par la Ville et la famille d'Hervé Gourdel.

Article réservé aux abonnés
Publié le 31/01/2016 à 05:08, mis à jour le 31/01/2016 à 05:08
La stèle, réalisée par le sculpteur Roland Moreau, a été dévoilée hier sur la colline du Château, lieu choisi par la Ville.
La stèle, réalisée par le sculpteur Roland Moreau, a été dévoilée hier sur la colline du Château, lieu choisi par la Ville. Franck Fernades

C'est sur la colline du Château, à quelques mètres du sommet que l'emplacement a été choisi par la Ville et la famille d'Hervé Gourdel. Dans un cercle de gravier et sous les arbres, se dresse depuis hier matin, la stèle qui a été dévoilée par la famille du guide de haute montagne assassiné en Algérie le 23 septembre 2014. L'œuvre réalisée par le sculpteur Roland Moreau honore à la fois la mémoire d'Hervé Gourdel dont le visage apparaît sur la pierre mais aussi toutes les victimes des attentats et de la barbarie. L'emplacement a été choisi avec un sens précis de l'histoire de Nice. Christian Estrosi a d'ailleurs insisté sur la symbolique puissante de ce lieu, essentiel dans l'histoire de la ville comme dans sa vie de tous les jours. A quelques pas les jeux d'enfants, les rumeurs de la vie bruissent. Car le maire de Nice l'a clairement énoncé : « Je ne veux pas que ce souvenir s'abîme dans l'amertume de la mort ». Très ferme également à propos de la lutte à poursuivre, Christian Estrosi a insisté : « Cette vie, nous devons la défendre de toutes nos forces, contre tous ceux qui veulent l'anéantir, dans l'esprit et dans les corps ».

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.