“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Nice : en mémoire des victimes des attentats et d'Hervé Gourdel

Mis à jour le 31/01/2016 à 05:08 Publié le 31/01/2016 à 05:08
La stèle, réalisée par le sculpteur Roland Moreau, a été dévoilée hier sur la colline du Château, lieu choisi par la Ville.

La stèle, réalisée par le sculpteur Roland Moreau, a été dévoilée hier sur la colline du Château, lieu choisi par la Ville. Franck Fernades

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Nice : en mémoire des victimes des attentats et d'Hervé Gourdel

C'est sur la colline du Château, à quelques mètres du sommet que l'emplacement a été choisi par la Ville et la famille d'Hervé Gourdel.

C'est sur la colline du Château, à quelques mètres du sommet que l'emplacement a été choisi par la Ville et la famille d'Hervé Gourdel. Dans un cercle de gravier et sous les arbres, se dresse depuis hier matin, la stèle qui a été dévoilée par la famille du guide de haute montagne assassiné en Algérie le 23 septembre 2014. L'œuvre réalisée par le sculpteur Roland Moreau honore à la fois la mémoire d'Hervé Gourdel dont le visage apparaît sur la pierre mais aussi toutes les victimes des attentats et de la barbarie. L'emplacement a été choisi avec un sens précis de l'histoire de Nice. Christian Estrosi a d'ailleurs insisté sur la symbolique puissante de ce lieu, essentiel dans l'histoire de la ville comme dans sa vie de tous les jours. A quelques pas les jeux d'enfants, les rumeurs de la vie bruissent. Car le maire de Nice l'a clairement énoncé : « Je ne veux pas que ce souvenir s'abîme dans l'amertume de la mort ». Très ferme également à propos de la lutte à poursuivre, Christian Estrosi a insisté : « Cette vie, nous devons la défendre de toutes nos forces, contre tous ceux qui veulent l'anéantir, dans l'esprit et dans les corps ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.