“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Naissance princière "imminente" à Monaco: (déjà) une fausse rumeur

Mis à jour le 30/11/2014 à 09:16 Publié le 30/11/2014 à 09:00
Titre ventre - 27434007.jpg
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Naissance princière "imminente" à Monaco: (déjà) une fausse rumeur

Coup de chaud dans les rédactions samedi, alors que la présentatrice de Jour de Rugby, Isabelle Ithurburu annonçait à l'antenne de Canal +, quelques minutes avant le coup d'envoi de Toulon-Clermont, à Nice, que "la princesse Charlène devrait accoucher dans les prochaines heures".

Coup de chaud dans les rédactions samedi, alors que la présentatrice de Jour de Rugby, Isabelle Ithurburu annonçait à l'antenne de Canal +, quelques minutes avant le coup d'envoi de Toulon-Clermont, à Nice, que "la princesse Charlène devrait accoucher dans les prochaines heures".

Branle-bas de combat au service communication du Palais princier qui s'est vu débordé par les coups de téléphones. Mais l'annonce erronée a rapidement fait pschitt.

Tout est parti de l'absence de Gareth Wittstock, le frère de la princesse qui devait assurer des animations d'avant-match. La machine à rumeur s'est alors rapidement emballée. Pour rien. Une belle bourde de la jolie Basque.

Charlène de Monaco, enceinte de jumeaux dont « le terme est prévu le 25 décembre », comme l'annonçait le prince dans nos colonnes le 19 novembre dernier, pourrait effectivement donner naissances aux héritiers à tout moment.

Mais ce n'était pas samedi... Certainement la première rumeur d'une longue série.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.