Rubriques




Se connecter à

Mosaïque de talents à l'Espace Malraux de Six-Fours

Les saisons se suivent et se ressemblent du côté de l'Espace Malraux, à Six-Fours. Affiches éclectiques et artistes phare attirent un public toujours plus nombreux.

La rédaction Publié le 27/09/2013 à 08:30, mis à jour le 26/09/2013 à 18:05
Espace Malraux, programmation automne 2013

Les saisons se suivent et se ressemblent du côté de l'Espace Malraux, à Six-Fours. Affiches éclectiques et artistes phare attirent un public toujours plus nombreux. De quoi faire presque oublier, que l'industrie musicale traverse la pire crise de son histoire.

Si « Emma » (pour Espace Malraux Musiques Actuelles) s'en sort plutôt mieux que les autres, la conjoncture a tout de même des répercussions.

« On s'en rend compte, surtout au niveau de la disponibilité des artistes,confie Vincent Lechat, programmateur. 2013 a été une année tellement compliquée que de nombreux artistes ont préféré reporter leur tournée à 2014 ».

 

Du coup pour sa saison automnale, la salle André-Malraux n'a programmé que huit dates, contre une dizaine d'ordinaire. La qualité, elle, est toujours au rendez-vous. Revue de détails.

Steel Pulse, le 11 octobre

Ce groupe de reggae mythique sera le premier à chauffer les planches de Malraux. Un concert qui permettra aux fans de tester enliveles titres de leur douzième album.

Pour les autres, l'occasion de découvrir ce groupe emmené par l'époustouflant David Hinds.

 

Vendredi 11 Octobre à 20 h 30. 21,70 €

Femi Kuti, le 2 novembre

Le fils de Fela Kuti, inventeur de l'afrobeat, n'a pas eu de mal à se faire un prénom. Evoluant dans la même veine que son glorieux paternel, Femi a également hérité de son engagement pour des grandes causes.

Samedi 2 novembre à 20 h 30. 21,70 €

Medeski Martin & Wood, le 6 novembre

 

L'organiste virtuose John Medeski débarque à Six-Fours accompagné de Billy Martin & Chris Wood (batterie et basse). A trois (et sans guitare !) le groupe dépasse les frontières du groove et de la fusion. Une expérience surprenante et envoûtante.

Mercredi 6 Novembre à 20 h 30. 26,70 €

Madeleine Peyroux, le 9 novembre

Après Melody Gardot au début de l'été, l'espace Malraux déroule le tapis rouge à une autre chanteuse estampillée jazz. Avec son dernier album The Blue Room, la guitariste rend hommage aux artistes à travers des standards réinterprétés (Ray Charles, Buddy Holly, Leonard Cohen...)

Samedi 9 novembre à 20 h 30. 28 €

Yodelice, le 16 novembre

 

A regarder les préventes, c'est la date la plus attendue de la saison à l'Espace Malraux. Pas vraiment une surprise, tant Maxim Nucci (alias Yodelice) crève l'écran depuis quelques années. Entre deux tournées et des sessions studios, il prend le temps de composer pour les autres et réalise quelques passages devant les caméras.

Samedi 16 novembre à 20 h 30. 25 €

Alex Beaupain, le 28 novembre

Souvent placé par les critiques dans la vague de la « nouvelle chanson française », Alex Beaupain s'est forgé son propre style. Largement influencé par les monstres sacrés (Brel, Brassens ou Barbara), il allie des compositions accessibles musicalement à des textes fins et subtils. A Six-Fours il vient accompagné de la pétillante Auren qui a récemment joué à La Seyne pour la réouverture du café-concert l'Impasse.

Jeudi 28 novembre à 20 h 30. 20 €

Maceo Parker, 29 novembre

Jeune septuagénaire, Maceo Parker n'a rien perdu de la classe et de l'énergie qui ont fait de lui une légende du funk. L'ancien saxophoniste de James Brown vole de ses propres ailes depuis 1990, ce qui ne l'empêche pas de tourner occasionnellement aux côtés de Prince. Bref, du très très lourd !

 

Vendredi 29 novembre à 20h30. 25 €

 


Réservations et renseignements sur le site de l'Espace Malraux

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.