“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Qui était Fehmi, le jeune homme de 20 ans décédé après son interpellation à Auch...

Jean-François Colosimo, Jean-Claude Guibal et Pascal Picq ont tâché de faire un lien entre l'évolution de l'homme, le retour du spirituel et la mutation des sociétés.

Autopsie de notre société : qu'est-ce qui ne va pas ?

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Le hameau de Granile, dans la Roya, coupé du monde après un éboulement

Le bilan des inondations dans l'Aude atteint 14 morts

Mort du créateur de mode Otto Kern à Monaco: les premiers résultats d'analyses révélés

Mis à jour le 22/12/2017 à 15:35 Publié le 22/12/2017 à 15:26
Otto Kern, ici avec sa dernière épouse, avait 67 ans.

Otto Kern, ici avec sa dernière épouse, avait 67 ans. Photo MaxPPP

Mort du créateur de mode Otto Kern à Monaco: les premiers résultats d'analyses révélés

Le Parquet général vient d'annoncer que le permis d'inhumer le corps du designer allemand avait été délivré. Les premiers examens n'ont toutefois pas permis de lever le mystère autour de la cause de son décès

Installé en Principauté depuis le début des années 2000, le designer allemand Otto Kern était un habitué des tapis rouges monégasques et une personnalité très populaire en Allemagne. 

Le 11 décembre dernier au matin, son corps avait été retrouvé sur la terrasse du 1er étage de l'immeuble qu'il habitait sur l'avenue Princesse-Grace.

Une chute de 12 étages

Impossible alors d'établir les causes précises du décès. Seule certitude, Otto Kern était tombé dans la nuit précédente de sa...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct