“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monte-Carlo : bientôt un nouveau visage

Mis à jour le 14/05/2013 à 08:32 Publié le 11/05/2013 à 07:19
Voici à quoi pourrait ressembler la mythique place du casino dans quelques années : la façade de l'Hôtel de Paris sera conservée, en revanche l'espace intérieur sera réaménagé. De son côté, le Sporting d'hiver aura totalement disparu pour laisser place à cet ensemble moderne.(Repro NM)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monte-Carlo : bientôt un nouveau visage

La mairie a donné un avis favorable suite à la consultation du gouvernement sur un projet d’ordonnance souveraine relatif aux modifications qui interviendront à Monte-Carlo

La mairie a donné un avis favorable suite à la consultation du gouvernement sur un projet d’ordonnance souveraine relatif aux modifications qui interviendront à Monte-Carlo

Le Sporting d'hiver rasé, l'hôtel de Paris partiellement reconstruit, d'importants travaux prévus dans l'immeuble où est situé le bar tabac La Régence… Et déjà l'immeuble du 2 boulevard des Moulins et 3 avenue de La Madone, dans les jardins des Boulingrins, entièrement détruit… C'est un nouveau Monte-Carlo qui se profile dans les prochaines années. Car pour l'heure, rien ni aucune voix ne semble entraver les projets immobiliers.

Le Conseil communal a examiné plusieurs projets d'ordonnances souveraines. Les élus ont vocation à donner leur opinion sur ces textes qui servent de règlement d'urbanisme. Chaque quartier est découpé en zones. Les ordonnances souveraines définissent ce qu'il est possible et impossible de faire. « Ces textes définissent intellectuellement le Monaco de demain, résume le conseiller communal François Lallemand. Ils régissent notamment les hauteurs maximales que peuvent atteindre les immeubles. Ils établissent le gabarit dans lequel l'architecte et le promoteur peuvent travailler.»

Les élus ont examiné le projet d'ordonnance souveraine du 13 janvier 2003 portant délimitation, plans de coordination et règlement particulier d'urbanisme, de construction et de voirie du quartier des Spélugues.

Des hauteurs strictement encadrées

Ce dernier va subir d'importantes transformations. Parmi les projets les plus importants : la rénovation de l'Hôtel de Paris et la démolition du Sporting d'hiver qui laissera place à un ensemble de sept bâtiments . Ces derniers seront de hauteurs différentes pour atteindre, au maximum les 98 mètres de côte c'est-à-dire par rapport au niveau de la mer. La toiture de l'hôtel Métropole va subir des modifications afin d'atténuer son impact visuel. Très concrètement, le bâtiment ne sera pas surélevé, seul le toit va être modifié pour « cacher » les éléments techniques. L'immeuble où est situé le bar-tabac La Régence à l'angle du boulevard des Moulins et de l'avenue Princesse-Alice, va subir des travaux. Le futur bâtiment devra quoi qu'il arrive respecter une hauteur inférieure aux immeubles qui sont situés derrière afin d'éviter d'obstruer la vue et de conserver une perspective.

Opération mixte avenue de la Madone

Les conseillers communaux ont également eu à se prononcer sur une opération immobilière donnant à la fois sur le 2 boulevard des Moulins et le 3 avenue de La Madone et . Il s'agira d'une opération mixte avec des appartements et des locaux dédiés à l'activité tertiaire qui comprendra sept niveaux en sous-sol et onze en superstructure, depuis longtemps inhabités. Aussi les sapeurs-pompiers de Monaco ont pu se servir des lieux à des fins d'exercices en situation.

Les élus ont étudié un autre projet au 1 place des Carmes et de l'autre côté au 1 rue Colonel-Bellando-de-Castro. Il s'agit cette fois d'un bâtiment de quatre étages (plus un sous-sol). L'idée reste la même : conserver une certaine cohérence entre les différents bâtiments afin de garantir l'esthétique et l'harmonie urbaine.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.