“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco Yacht Show: la plaisance de luxe sera sur le port Hercule la semaine prochaine

Mis à jour le 18/09/2014 à 08:56 Publié le 18/09/2014 à 07:07
Les travaux d'installation du Monaco Yacht Show se poursuivent sur le port Hercule.

Les travaux d'installation du Monaco Yacht Show se poursuivent sur le port Hercule. Michaël Alesi

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Monaco Yacht Show: la plaisance de luxe sera sur le port Hercule la semaine prochaine

Plus d’une centaine de bateaux vont investir le port la semaine prochaine. Objectif : attirer une clientèle aisée pour lui faire voir le meilleur du monde de la grande plaisance

Plus d’une centaine de bateaux vont investir le port la semaine prochaine. Objectif : attirer une clientèle aisée pour lui faire voir le meilleur du monde de la grande plaisance

Pour l'instant, ce n'est encore qu'un vaste chantier pas très glamour. Mais les organisateurs du Monaco Yacht Show (MYS) annoncé du 24 au 27 septembre, promettent une manifestation haute couture cette année !

Les travaux d'installation sur le port Hercule ont démarré le 30 août. Les bateaux, eux, commenceront à arriver samedi. En chiffres : 115 unités et une trentaine de tender pour le casting de cette édition 2 014. Occupant tous les quais de l'avant-port dont ceux du nouveau Yacht-club.

Une édition qui s'attache donc, cette année plus encore, à séduire de potentiels acquéreurs de bateaux de luxe. « Ce n'est pas un nouveau positionnement car nous avons cette volonté d'atteindre le client depuis longtemps. Disons que cette année, nous avons accentué, en faisant un parallèle entre la grande plaisance et la haute couture, pour toucher une clientèle qui ne connaît pas forcément l'univers du yachting », détaille la directrice générale, Gaëlle Tallarida. Le viseur tourné vers les marchés émergeants de population aisée en Asie ou en Amérique du sud.

Capitale du yachting

Le MYS s'est fendu d'une campagne mondiale pour designer Monaco comme « La » capitale mondiale du yachting. Le lieu où il faut être pour découvrir la quintessence de cette industrie.

Et la stratégie semble porter ses fruits. La semaine prochaine, une dizaine de clients chinois fortunés, par exemple, seront accueillis en mode VIP sur le salon et en Principauté pour découvrir les yachts et le Monaco way of life, avec l'hôtel de Paris pour port d'attache.

« Monaco est l'écrin parfait pour le Yacht Show qui correspond aux attentes d'une clientèle aisée. Et tous les exposants du salon(ils sont 500 cette année, constructeurs et brokers) font la même démarche en préparant des programmes sur mesure pour leurs clients », poursuit Gaëlle Tallarida.

« Les meilleures sociétés de yachting au monde sont présentes en Principauté et ont besoin de visibilité. Car même si nous voyons beaucoup de yachts sur la Côte d'Azur, ce secteur représente une industrie de niche à l'échelle mondiale ».

Objectif : favoriser la décision d'achat. Pas l'achat impulsif ? « Cela peut arriver qu'un bateau s'achète sur un coup de cœur. Mais le processus d'achat prend toujours plusieurs semaines. Il faut savoir qu'au-delà de 40 mètres, les yachts sont construits sur commande exclusivement ».

Alors, pour l'équipe du Monaco Yacht Show, le succès ne se mesurera pas aux ventes établies pendant la manifestation. Mais aux opportunités qui auront été suscitées.


Savoir +
Monaco Yacht Show : du 24 au 27 septembre, de 10 heures à 18 h 30. Prix d'entrée pour le grand public : 150 euros (achat sur place uniquement). www.monacoyachtshow.com

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.