Rubriques




Se connecter à

Monaco press club : paroles libres au théâtre des Muses

Le journaliste Frédéric Laurent et le dessinateur Kristian étaient, mercredi, les invités du club de la presse de Monaco pour parler liberté d'expression, un an après les attentats contre Charlie Hebdo

Joelle Deviras Publié le 08/01/2016 à 05:11, mis à jour le 08/01/2016 à 05:11
Cyril Dodergny

C'était il y a un an. L'attentat au journal Charlie Hebdo tuait onze journalistes et policiers. Un choc immense qui a provoqué instantanément des rassemblements de millions de personnes, dont plus d'un millier sur la place d'Armes à Monaco il y a un an, jour pour jour.

Le Monaco press club, qui avait sollicité ce rassemblement en Principauté, a réuni mercredi soir ses membres et amis, au théâtre des Muses pour une soirée commémorative axée sur la liberté d'expression. Avec le journaliste et écrivain Frédéric Laurent, un des fondateurs du journal Libération et auteur de l'ouvrage de référence Le prince sur son Rocher et avec Kristian, dessinateur de presse pour Nice-Matin et Monaco hebdo entre autres, la parole a été libre. Les deux invités du Monaco press club ont évoqué leurs souvenirs auprès des journalistes de Charlie Hebdo qu'ils ont côtoyés au fil de leur longue carrière.

 

Il fut aussi question de liberté de la presse, du rôle des médias, des opinions, de l'irrévérence, de l'impertinence, de l'humour... Autant de sujets typiquement français et pour lesquels les auteurs, quelles que soient les époques, ont toujours apporté une large contribution.

La compagnie de théâtre des Farfafets a ensuite présenté, en seconde partie de soirée, une création théâtrale sur le thème de la liberté d'expression. Figures libres, mise en scène par Sophie Cossu, a rassemblé cinq comédiens qui ont pu montrer combien le refus de la « bien pensance » incarne l'esprit français, de Victor Hugo à Simone de Beauvoir, en passant par Beaudelaire ou Boris Vian. Une pièce qui rappelle avec délicatesse et émotion combien la culture française puise son identité autour de valeurs qui s'articulent autour d'un seul mot : « Libre ». C'est d'ailleurs le mot de la fin des comédiens des Farfadets.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.