“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco: les happy-hours davantage réglementées pour lutter contre l’alcoolisation des jeunes

Mis à jour le 29/07/2013 à 08:21 Publié le 29/07/2013 à 08:15
Les bars vont devoir modifier leurs happy-hours pour se conformer à la nouvelle ordonnance souveraine.

Les bars vont devoir modifier leurs happy-hours pour se conformer à la nouvelle ordonnance souveraine. Illustration Richard Ray

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco: les happy-hours davantage réglementées pour lutter contre l’alcoolisation des jeunes

La pratique des happy-hours dans les bars séduit les clients. Dans une certaine plage horaire (souvent en fin d’après-midi ou tout début de soirée), les consommations « basiques » (type bière, vin) coûtent moins cher. Mais une étude montre qu’à Monaco, comme ailleurs, les jeunes s’enivrent de plus en plus.

La pratique des happy-hours dans les bars séduit les clients. Dans une certaine plage horaire (souvent en fin d’après-midi ou tout début de soirée), les consommations « basiques » (type bière, vin) coûtent moins cher. Mais une étude montre qu’à Monaco, comme ailleurs, les jeunes s’enivrent de plus en plus.

Une ordonnance souveraine vient d’être prise afin d’encadrer plus strictement cette pratique. La vente à tarif promotionnel de boissons alcoolisées à consommer sur place n’est désormais possible que durant deux heures, de 17 heures à 21 heures, et à condition que cette promotion s’applique également, dans les mêmes conditions tarifaires, horaires et d’information, à des boissons non alcoolisées proposées par l’établissement.

Ce durcissement de la réglementation a été décidé en concertation avec l’Association des industries hôtelières monégasques.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.