Rubriques




Se connecter à

Monaco joue la carte de l'audace pour Milan 2015

Le pavillon de la Principauté à l’Exposition universelle vient d’être dévoilé. Une structure étonnante qui mettra en avant l’engagement humanitaire de Monaco dans le monde

CEDRIC VERANY Publié le 05/02/2014 à 08:45, mis à jour le 05/02/2014 à 08:48
Monaco joue la carte de l'audace pour Milan 2 - 24244927.jpg
Le pavillon de la Principauté sera composé de vingt containers et scindé par une plateforme en bois végétalisée.(Image MIE)

Le pavillon de la Principauté à l’Exposition universelle vient d’être dévoilé. Une structure étonnante qui mettra en avant l’engagement humanitaire de Monaco dans le monde

Un bâtiment composé de containers de transports, scindé par une immense plateforme végétalisée. Voilà l'image du pavillon de Monaco qui représentera la Principauté à l'Exposition universelle de Milan, en 2015. Près de 141 nations devraient participer à ce rendez-vous planétaire du 1er mai au 31 octobre, où sont attendus plus de 20 millions de visiteurs.

Deuxième pays à avoir déposé son dossier pour participer, Monaco a choisi d'aborder la thématique imposée, « Nourrir la planète, énergie pour la vie », avec son propre regard. N'ayant pas de production à mettre en avant, petit territoire oblige, le pavillon de Monaco mettra en lumière l'action de la Principauté à l'international, pour des opérations humanitaires qui visent à proposer des techniques et une alimentation saine dans le monde. D'où l'idée architecturale d'utiliser vingt containers, symbolisant l'engagement de la coopération internationale.

 

C'est le parti pris de l'architecte du bâtiment, l'Italien Enrico Pollini : le container, moyen de transport utilisé pour les échanges, la toile de tente comme abri. Et le toit végétalisé pour évoquer la terre nourricière.

« Une présentation que l'on espère originale »

Une image du pays loin des poncifs habituels.« C'est une présentation de Monaco que l'on espère originale. Notre pavillon sera différent. Il décoiffera peut-être mais il sera identifié et cette différence éclatera aux yeux des visiteurs »,espère José Badia, qui préside Monaco Inter Expo, à la manœuvre du projet. Couvrant 500 m2 sur quatre niveaux (un espace d'exposition, des bureaux, un restaurant, un salon VIP), le pavillon rouge et blanc aura pour voisin le Japon, l'Arabie Saoudite, la Russie et la Turquie.

À l'intérieur, la scénographie sera résolument contemporaine, avec un empilement de caisses de transport en bois, reprenant la thématique. Des écrans intégrés mettront l'accent sur les engagements monégasques dans le monde, dans les domaines de l'alimentation. L'ensemble comprendra douze stations interactives évoquant notamment les actions de la Fondation Albert II, du Musée océanographique. On évoquera aussi, par exemple, l'activité d'ostréiculture qui est développée dans le port de Fontvieille.

Sur la forme, le site monégasque fait appel à des forces vives de la Principauté. Le projet de bâtiment a été supervisé par la société Es-Ko. La toiture végétalisée sera plantée par les services de l'Aménagement urbain. Puis, le restaurant sera orchestré par les équipes du chef Philippe Joannès, du Fairmont Monte-Carlo. Trois partenaires qui devraient en fédérer d'autres.

« Nous espérons faire découvrir Monaco à Milan, en montrant de l'originalité. Monaco sera là où on ne l'attend pas »,glisse le commissaire du pavillon et ambassadeur de Monaco en Italie, Robert Fillon.

 

Les travaux doivent démarrer au printemps. Petit plus, le bâtiment sera écolo !

Au terme de l'exposition, la structure sera démontée et, via la Croix-Rouge, remontée au Burkina Faso, pour en faire un centre social dans les faubourgs de Ouagadougou.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.