“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco enregistre 9,3% de croissance sur son PIB 2013

Mis à jour le 14/11/2014 à 10:28 Publié le 14/11/2014 à 09:02
Monaco affiche une croissance à 9,3%
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco enregistre 9,3% de croissance sur son PIB 2013

L’IMSEE (Institut monégasque des statistiques et des études économiques) vient de sortir son rapport sur le produit intérieur brut 2013 de Monaco, largement boosté par les secteurs de l’immobilier et de la construction qui enregistrent des bonds spectaculaires.

L’IMSEE (Institut monégasque des statistiques et des études économiques) vient de sortir son rapport sur le produit intérieur brut 2013 de Monaco, largement boosté par les secteurs de l’immobilier et de la construction qui enregistrent des bonds spectaculaires.

Le PIB monégasque pour l’année 2013 s’élève à 4,94 milliards d’euros, contre 4,48 milliards en 2012. Soit une croissance de +9,3 %. À titre de comparaison, et même si 2013 a connu une amélioration de son économie avec une croissance mondiale de +3 % par rapport à une année 2012 moribonde, les performances internationales sont très inégalitaires.

Ainsi, tandis que la zone Asie affichait 6,5 points de progression, l’Afrique Subsaharienne +5,1 %, l’Amérique latine +2,6 %, les États-Unis +2,2 %, l’Europe quant à elle, restait en panne avec une décroissance de -0,4 % pour la zone euro.

En France le taux est positif mais reste faible avec +0,2 % et n’est pas au rendez-vous en Italie -1,9 %.

Mais l’IMSEE, dans son rapport tient à relativiser cette spécificité monégasque : « La réalisation d’opérations spécifiques et ponctuelles de la part d’acteurs importants dans chaque secteur de l’économie, produit des effets directs sur les résultats d’une petite économie comme celle de Monaco. » Deux secteurs connaissent d’ailleurs une forte croissance ; il s’agit des activités immobilières qui enregistrent un bond de 21,3 % et de la construction (+16,4 %).

Grands chantiers et entreprises flexibles

Ce secteur de l’immobilier est en effet porté à la fois par la vente de biens d’exception, et par une conjoncture favorable. Le secteur de la construction est porté en 2013 par la réalisation de grands chantiers en Principauté.

Parallèlement, à la différence des dernières années où l’emploi avait été le moteur de la croissance – même si lui aussi progresse –, c’est aujourd’hui l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) des entreprises qui connaît la plus forte progression.

À Monaco, après le tassement constaté en 2009, le PIB 2013 en valeur, dépasse pour la deuxième année consécutive son niveau d’avant crise enregistré en 2008 (4,47 milliards). Le budget a même enregistré un excédent de 12 millions d’euros à la fin 2013 et le pays n'a toujours pas contracté de dette.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.