“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco développe son attractivité dans l'espace

Mis à jour le 22/10/2013 à 08:12 Publié le 22/10/2013 à 07:17
Ilhami Aygun, p.-d.g. de la société Space Systems International Monaco qui s'occupe de la conquête de l'espace pour la Principauté.

Ilhami Aygun, p.-d.g. de la société Space Systems International Monaco qui s'occupe de la conquête de l'espace pour la Principauté. Michaël Alési

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco développe son attractivité dans l'espace

La construction d’un satellite permettra de « louer » des espaces à des pays ou des sociétés pour favoriser des communications à travers le monde entier

La construction d’un satellite permettra de « louer » des espaces à des pays ou des sociétés pour favoriser des communications à travers le monde entier

Alors que la future extension en mer se profile pour la décennie à venir, dans le but de gagner des mètres carrés, l'agrandissement de la Principauté se joue aussi… dans l'espace ! En novembre 2014, Monaco mettra son premier satellite sur orbite. Baptisé - logiquement - MonacoSat, il constituera un grand pas pour le pays et pour son économie.

L'engin, actuellement en construction dans les ateliers de Thalès Alenia Space, devrait être l'un des plus importants au monde avec 38 canaux de communication. Car ce sera l'intérêt du satellite : faire transiter des données de communication : téléphone, télévision, internet, entre autres.

Des réseaux pour le Turkménistan

La gestion du projet a été déléguée à la société Space Systems International Monaco (SSI) qui louera ces emplacements parmi les étoiles pour le compte de la Principauté.

Une opération plutôt rentable. Aujourd'hui, 26 canaux sont déjà dédiés au Turkménistan. Ce pays d'Asie centrale utilisera ce système de télécommunication pour développer ses réseaux. « Le Turkménistan est un pays très riche, notamment en réserves naturelles. Toutes les grandes compagnies internationales s'y sont installées. Sur place, les hommes d'affaires ont besoin d'être connectés au monde », explique Ilhami Aygun, le p.-d.g. de SSI, laquelle société a développé des systèmes similaires en Turquie et voit en Asie centrale de nouvelles opportunités pour proposer le service de MonacoSat.

Les travaux du satellite ont démarré en novembre 2011.

« À ce jour, il n'y a pas de problème majeur, pas de délais. Techniquement et financièrement, le projet se porte bien. »

Projet porteur de développement

Et la communication autour de MonacoSat a dopé son entrain. « Beaucoup de personnes ont compris l'importance d'un satellite. Et nous avons reçu beaucoup de contacts », continue le p.-d.g. de SSI qui sera en charge de la gestion des douze canaux restants. « Pour Monaco,ajoute-t-il,ce projet est porteur de développement de nouveaux business. Des compagnies locales vont pouvoir développer des services liés à l'utilisation des techniques nécessaires au satellite. »

Avec des besoins en mètres carrés ? « Pas vraiment, indique Ilhami Aygun. Le bon côté de la technologie des satellites est qu'elle peut être contrôlée de différents endroits. À Monaco, un ordinateur connecté suffira. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.