Rubriques




Se connecter à

Monaco dans le débat sur l'égalité entre les sexes à l'ONU

Isabelle Picco, ambassadeur et représentant permanent de Monaco auprès des Nations Unies a dernièrement participé au débat public du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité, à New York.

La rédaction Publié le 02/11/2015 à 07:41, mis à jour le 02/11/2015 à 07:52
ONU : Monaco dans le débat sur les femmes et - 30797830.jpg
Isabelle Picco, ambassadeur, représentant permanent de Monaco auprès des Nations Unies. DR

Isabelle Picco, ambassadeur et représentant permanent de Monaco auprès des Nations Unies a dernièrement participé au débat public du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité, à New York.

Quinze ans après l'adoption de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité, lors d'une séance présidée par le premier ministre espagnol Mariano Rajoy, une résolution qui donne un nouvel élan politique à cette thématique.

La reconnaissance du rôle des femmes dans la prévention des conflits et l'instauration de sociétés pacifiques et stables, vient s'ajouter à leur rôle dans le maintien et la consolidation de la paix.

 

Monaco s'est joint aux 68 co-auteurs qui reconnaissent ainsi l'action positive du Conseil de sécurité, dont les membres ont toujours fait preuve, depuis 2000, d'une solidarité exemplaire.

Les résultats de l'étude mondiale, présentée à cette occasion par le secrétaire général Ban Ki-moon, serviront de base dans les prochains mois, à la mise en œuvre de l'Agenda sur les femmes, la paix et la sécurité au sein de l'Organisation des Nations Unies et de ses agences, alors que la communauté internationale célèbre le 20e anniversaire du programme d'action de Pékin.

Série d'actions visant à l'autonomisation des femmes élaborée à la suite de la quatrième conférence mondiale sur les femmes, à Pekin, en 1995.

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.