“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco Dance Forum: la Castafiore fait fort

Mis à jour le 24/12/2012 à 10:34 Publié le 21/12/2012 à 07:19
Moments de poésie hier avec Chants de l'Umaï (à gauche) et, ce soir, le beau Pays sage de Jean-Christophe Maillot.

Moments de poésie hier avec Chants de l'Umaï (à gauche) et, ce soir, le beau Pays sage de Jean-Christophe Maillot. DR et Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco Dance Forum: la Castafiore fait fort

Trois ballets au programme ce soir, dont la reprise de « Pays sage » par Maillot

Trois ballets au programme ce soir, dont la reprise de « Pays sage » par Maillot

Elle nous étonne, elle nous séduit, la Castafiore ! Et il y a vingt ans que cela dure. Ce n'est pas de la diva de Tintin qu'il s'agit (Elle, il y a un demi-siècle qu'elle « rit de se voir si belle en ce miroir ! ») mais de la compagnie de danse, en résidence à Grasse, qui est internationalement connue.

Elle a recommencé, mercredi soir, au Théâtre des Variétés, dans le cadre du Monaco Dance Forum. Elle n'apparaissait pas dans son habituel registre humoristique, proche de la B.D, mais dans le domaine de la poésie. Et là aussi, elle nous a touchés.

Seule en scène dans un spectacle intitulé Chants de l'Umai, Maria Barcellos joue la femme-animal, la femme-oiseau, la femme-divinité égyptienne. Feignant de venir du fond des âges, elle exprime des choses sur le rôle de la femme génitrice du monde.

Dans une performance qui tient de la danse, du mime, et d'un je-ne-sais-quoi qui n'appartient qu'à Castafiore, elle nous étonne, nous envoûte. Ses évolutions prennent place entre deux écrans transparents sur lesquels des dessins abstraits se superposent aux mouvements de son corps. Plus que tout message, on admire la performance. La perform'danse. Une fois de plus, la Castafiore fait fort !

Ce soir, les Ballets de Monaco entrent dans la danse

Ils danseront entre autres un ballet inspiré par le procès du tueur fou de Norvège. « Cher rythme, Je ne sais pas qui tu es. J'ignore où et quand tu vas surgir. Pourtant tu flottes tout le temps autour de moi... » Ceci est le début d'une déclaration d'amour. Une déclaration d'amour faite au rythme par le jeune chorégraphe suédois Alexander Ekmann.

Comme toutes les déclarations d'amour, on sait comment ça commence, on ne sait jamais comment ça finit. En l'occurrence, on peut vous le dire, comment cela finit: par un ballet, intitulé Rondo, que l'on verra ce soir, au Grimaldi Forum, dans le cadre du Monaco Dance Forum. Il sera dansé par les Ballets de Monte-Carlo. Ce sera l'un des trois ballets qui seront au programme ce soir.

Les deux autres seront la reprise de Pays sage, la belle chorégraphie de Jean-Christophe Maillot - Sage ? Pas tant que cela ! et le Saule aveugle d'Ina Christel Johannessen. Cette célèbre chorégraphe norvégienne nous avait plu l'an dernier à Trois heures de l'après-midi(C'était le titre de son ballet).

Son Saule aveugle, cette année, sera une allégorie de la justice aux yeux bandés. Ina Christel Johannessen y a travaillé alors que se déroulait le procès de l'abominable tueur Anders Breivik. Cela n'a pas été sans l'influencer, reconnaît-elle. L'incessant tournoiement de la danse ne peut être étranger à la ronde folle du monde.
 


Savoir +

Ce soir, Grimaldi Forum, 20h.30.

Tél. 99993000.

Tarif : de 10 à 33 euros.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.