“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco à la conquête des plus grands patrons du monde

Mis à jour le 08/06/2015 à 09:12 Publié le 08/06/2015 à 08:25
À l'occasion d'un cocktail de bienvenue, la CDE et la DTC ont proposé à ces entrepreneurs triés sur le volet une activité ludique. Tous se sont pris au jeu. Photo ci-dessous, de gauche à droite : Michel Dotta, président de la CDE, Maguy Maccario Doyle, ambassadeur de Monaco aux États-Unis et au Canada, Mark Weinberger, Président d'Ernst&Young et sa vice-présidente, Maria Pinelli, et Jean Castellini, conseiller de gouvernement pour les Finances et l'Économie.

À l'occasion d'un cocktail de bienvenue, la CDE et la DTC ont proposé à ces entrepreneurs triés sur le volet une activité ludique. Tous se sont pris au jeu. Photo ci-dessous, de gauche à droite : Michel Dotta, président de la CDE, Maguy Maccario Doyle, ambassadeur de Monaco aux États-Unis et... Michael Alesi

Monaco à la conquête des plus grands patrons du monde

La CDE et la DTC ont profité de la présence de ces grands décideurs, emmenés par le cabinet Ernst&Young pour son prestigieux congrès annuel, pour vendre l’image de la Principauté

La CDE et la DTC ont profité de la présence de ces grands décideurs, emmenés par le cabinet Ernst&Young pour son prestigieux congrès annuel, pour vendre l’image de la Principauté

Comment vendre les atouts « business » de Monaco aux meilleurs entrepreneurs du monde ? Comment les intéresser, sans les ennuyer ?

La Chambre de développement économique et la Direction du tourisme et des congrès ont trouvé la réponse, ce jeudi, en proposant un quizz ludique et interactif aux participants du congrès annuel Ernst&Young.

Un moment de détente qui a fait son effet sur ces invités qui n'étaient autres que les 65 finalistes du prestigieux concours du Meilleur entrepreneur du monde.

Ce prix, créé par le cabinet d'audit, sera décerné à Monaco, comme depuis quinze ans, samedi soir, dans la salle des Étoiles.

38 milliards de dollars en cumulé

Venus de 53 pays, ces participants cumulent un chiffre d'affaires de 38 milliards de dollars US et emploient près de 340 000 personnes, avec un effectif en hausse de 50 % en trois ans.

Une opportunité que ne pouvaient manquer la CDE et la DTC, qui ont donc proposé, lors d'un cocktail de bienvenue au Yacht-club, cette petite animation intelligente.

Dès leur arrivée, les finalistes ont eu droit à une tablette tactile, sans autre explication. De quoi piquer leur curiosité immédiatement.

Après le speech d'accueil de Michel Dotta, président de la CDE, qui n'a pas manqué d'espérer "voir un jour un Monégasque remporter ce prix", ces grands patrons ont dû se plier à l'exercice du selfie, dans la rigolade, et se sont ensuite pris au jeu, en répondant à des questions comme: "Quelle est la principale source de revenu de la Principauté?", ou "Combien d'événements liés au business sont organisés par an?". Le tout étant, évidemment, de les épater avec les réponses et de distiller, dans le même temps, des informations sur la destination. Une démarche qui a, semble-t-il, fait mouche.

Le congrès qui a démarré le 2 juin au Grimaldi Forum, et se poursuit jusqu'à samedi, doit son succès à l'occasion rare pour ces décideurs de se réunir, de se rencontrer et d'écouter les analyses de quelques-uns des plus grands acteurs économiques internationaux.

Le thème de cette année tournait autour de cette question: "Comment remodelez-vous notre monde?". Tout un programme, à travers lequel il a été question des jeunes et de l'emploi, de la place des femmes dans les entreprises…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct