Rubriques




Se connecter à

Monaco: 200 licenciements annoncés à la SBM Offshore

Nouveau coup dur pour l'économie monégasque. L'un des fleurons de l'industrie, qui se trouve être le plus gros employeur privé de la Principauté, vient d'annoncer à ses salariés un vaste plan de restructuration du groupe au niveau mondial.

La rédaction Publié le 29/12/2015 à 15:52, mis à jour le 29/12/2015 à 17:44
Monaco: 200 licenciements annoncés à la SBM Offshore
En novembre dernier, le prince Albert II a visité un important chantier naval mené par la SBM Offshore à Singapour. (Photo Arnault Cohen)

Nouveau coup dur pour l'économie monégasque. L'un des fleurons de l'industrie, qui se trouve être le plus gros employeur privé de la Principauté, vient d'annoncer à ses salariés un vaste plan de restructuration du groupe au niveau mondial.

Sur un effectif global de 10.500 personnes, 1.200 devront quitter la société spécialisée dans l'extraction et le stockage de pétrole. A Monaco, SBM Offshore compte entre 1.200 et 1.400 salariés. Avant la fin du premier trimestre 2015, 200 employés seront informés de leur licenciement.

 

Pour l'instant, les conditions de rupture des contrats ne sont pas encore fixées. La direction des ressources humaines indique simplement ne pas vouloir favoriser les départs volontaires. "Nous souhaitons garder notre capacité à redémarrer", confie Valérie Le Gars, la DRH.

En clair, la SBM Offshore entend choisir les postes qui seront supprimés pour réorganiser l'entreprise. Objectif de cette restructuration consécutive à la chute du prix du pétrole : "Etre plus efficace et redémarrer en 2016", assure la directrice des ressources humaines.


Plus d'infos ce mardi dans Monaco-Matin.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.