“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Moisson d'infractions sur la route menant à Monaco

Mis à jour le 22/09/2018 à 05:13 Publié le 22/09/2018 à 05:13
Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont effectué un contrôle coordonné sur la basse, moyenne et haute corniche.

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont effectué un contrôle coordonné sur la basse, moyenne et haute corniche. illustration Eric Ottino

Moisson d'infractions sur la route menant à Monaco

Hier matin, en heure de pointe, les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont verbalisé 22 fois sur les axes menant à la Principauté. Principalement des deux-roues

À deux-roues, la tentation est immense. Mordre la ligne blanche. Flirter avec les zébras. D'autant plus vrai pour se rendre en Principauté à une heure de pointe, les embouteillages s'étirant sur des centaines de mètres, voire parfois sur des kilomètres les jours noirs.

La facilité, justifieront les usagers de la route. Hors-la-loi, selon les autorités. Sur les artères menant à Monaco, il n'est pas rare d'observer des contrôles inopinés, durant lesquels les forces de l'ordre sanctionnent les mauvais comportements sur l'asphalte.

Contrôles sur les corniches

Hier matin, de 7 h 30 à 9 h 30, l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR) a mis en place un contrôle coordonné sur les différents axes d'entrée de la Principauté. A savoir, la haute, moyenne et basse corniche. « Ce contrôle coordonné avait pour objectif de juguler des comportements irréguliers et accidentogènes régulièrement constatés sur ces axes, dans un contexte d'accidentalité élevée pour cette population d'usagers de la route », confie-t-on, du côté de la direction de l'EDSR.

Et le bilan fut pour le moins fructueux pour les treize militaires dépêchés sur le terrain avec pas moins de 22 infractions constatées. Principalement des excès de vitesse et des franchissements de lignes continues pour les deux-roues ainsi qu'un non-port de gants.

Trois infractions pour un usager

Les gendarmes ont aussi verbalisé les poids lourds et les véhicules légers, notamment pour l'utilisation du téléphone. La palme revient à un conducteur de véhicule qui a cumulé trois infractions : refus de priorité, non-port de la ceinture de sécurité et récidive de conduite sous stupéfiants.

Il a fait l'objet d'une mesure d'immobilisation administrative en vue de la confiscation de son véhicule.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct