“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Mister Europe sera élu à Monaco le 18 mai

Mis à jour le 06/05/2013 à 09:07 Publié le 04/05/2013 à 07:14
Autour de la présidente du comité Rachel Quesney, les organisateurs du spectacle de la société suisse SB-Events.

Autour de la présidente du comité Rachel Quesney, les organisateurs du spectacle de la société suisse SB-Events. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mister Europe sera élu à Monaco le 18 mai

Quatorze prétendants se disputeront ce titre « d’ambassadeur européen ». Au programme : défilé, épreuves de courage… et combat de gladiateurs!

Quatorze prétendants se disputeront ce titre « d’ambassadeur européen ». Au programme : défilé, épreuves de courage… et combat de gladiateurs!

Il y a un médecin, un mécanicien, un sportif de haut niveau, un architecte, un magicien… Tous ont entre 18 et 35 ans. Ils étaient 140 candidats et le 18 mai à Monaco il n'en restera qu'un pour devenir Mister Europe Euronation 2013. Appellation développée par Rachel Quesney. Créatrice du comité Mister France, elle a voulu voir « plus grand, plus haut » en élisant le plus beau mâle d'Europe. D'une Europe géographique non cantonnée aux frontières de la CEE. Parmi les prétendants : un Anglais, un Allemand, un Espagnol… mais aussi des éphèbes venus de Biélorussie, Lettonie, Turquie… Le Français a été recalé aux éliminatoires : « Il n'avait pas toutes les qualités requises ».

Pour l'instant ils sont 18 en lice mais les internautes sont invités à choisir sur le site www.mister-europe.eu leurs quatorze favoris pour la grande finale monégasque où sera élu « le nouvel ambassadeur de l'Europe ». Les économistes et politiciens qui doutent de l'avenir de l'Europe adouberont-ils ce nouveau personnage phare de l'Union ? À voir…

Au chapiteau de Fontvieille, où se tiendra le gala, le show promet d'être cocasse pour ce premier concours Eurovision de la plastique… mais pas seulement. « Dans les beaux, on cherche les intelligents avec une bonne alchimie entre l'être et le paraître » détaille Rachel Quesney dont la grille sélective tient en quatre mots : « Du charme, du courage, de la cervelle et du cœur ».

Le gagnant - sélectionné par un jury pour l'instant mystérieux - devra d'ailleurs pour un an suivre une mission caritative « pour défendre la planète ».

« Un peu de perversité »

Avant cela, il faudra tenir le choc de la soirée électorale. Pas de défilé « plan-plan » façon Miss France. Ou juste un peu. « La soirée sera placée sous le thème des gladiateurs des temps modernes. Les garçons devront passer des épreuves, réaliser des défis comme dresser un cheval, danser un tango ou dévoiler des talents cachés ». Tout un programme…

Et plus encore selon le souhait de Rachel Quesney. « Nous nous sommes rendus compte que souvent les garçons s'entendent bien dans ce genre de compétition. Alors, par perversité nous voulons casser la bonne entente entre eux. Avant la soirée, chaque garçon devrait passer devant la caméra d'un confessionnal pour dire quel candidat il souhaiterait éliminer. Les images seront ensuite diffusées en direct et ils devront s'expliquer entre eux… et laisser s'exprimer leur vengeance personnelle ».

Et s'ils en viennent aux mains ? « C'est prévu, ce sera la dernière épreuve, ils pourront libérer leurs tensions lors d'un combat au corps à corps comme au temps des gladiateurs ». Finir sur une bagarre… Et si c'était la solution à tous les problèmes de l'Europe ?
 


Savoir +
 Élections Mister Europe Euronations au chapiteau de Monte-Carlo le 18 mai à 21 heures. Tarifs de 40 à 120 euros. Renseignements : 00.377.92.05.23.45


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.