“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Menton et l'Escarène : coup d'arrêt aux migrants

Mis à jour le 17/04/2016 à 05:09 Publié le 17/04/2016 à 05:09
Les gendarmes de la compagnie de Nice ont surpris une vingtaine de migrants,  hier matin, à l'Escarène.	(DR)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Menton et l'Escarène : coup d'arrêt aux migrants

Interpellation d'une soixantaine de Soudanais à Menton dans la nuit de vendredi à samedi et de vingt migrants à l'Escarène hier matin. Ils vont tous être remis aux autorités italiennes

Le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, redoutait une recrudescence de l'immigration illégale avec le printemps. Soulignant, au passage, que la mafia se mêlait désormais à ce juteux trafic. Le syndicat de police Alliance tirait également le signal d'alarme avec la fermeture de la frontière macédonienne. Les interpellations survenues ans la nuit de vendredi à samedi ont confirmé ces craintes.

Vers 2 h du matin, une soixantaine de Soudanais, à pied, ont forcé un barrage à la frontière pour s'égayer dans la ville de Menton. La police a dû dépêcher des renforts pour rattraper ces naufragés de la Corne de l'Afrique.

Retour en Italie

«Tous les migrants qui avaient réussi à passer le poste-frontière, de même que ceux qui avaient emprunté la voie ferrée venant d'Italie, ont été interpellés et non-admis en France», a confirmé un représentant de la préfecture.

Cette procédure de non-admission, qui implique que les personnes interpellées soient remises directement aux autorités italiennes, est en vigueur depuis le rétablissement, le 13 novembre dernier, des contrôles aux frontières. « Ce genre d'événement n'est pas une première, nous avions déjà connu ce type de phénomène l'an dernier », souligne le représentant de la préfecture, ajoutant que ces derniers jours à Vintimille une « légère augmentation » du nombre de migrants avait été constatée.

Par ailleurs, hier vers 6 h, les gendarmes de la compagnie de Nice ont surpris vingt migrants originaires d'Afrique à L'Escarène. Tous, selon la préfecture, ont fait l'objet d'une procédure de non-admission ou d'une demande de réadmission en Italie.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.