Rubriques




Se connecter à

Marché de la Condamine: la satisfaction générale

Il est quelques rares sujets dont on ne se lasse pas… Les travaux du marché de la Condamine font partie de ceux-là.

La rédaction Publié le 11/11/2011 à 09:00, mis à jour le 01/01/2011 à 09:13
La Condamine : le marché sera rénové en mai - 14948102.jpg
Le nouveau programme a démarré lundi matin, avec le démontage de la fontaine. Là, une zone supplémentaire pour les maraîchers et les petits métiers va être créée. (Photos J.D.) J.D.

Il est quelques rares sujets dont on ne se lasse pas… Les travaux du marché de la Condamine font partie de ceux-là. Invité du Face à la presse de Radio Monaco, Stéphane Valeri s'est réjoui des avancées qui ont été trouvées entre la mairie, le conseil national et le gouvernement afin qu'une solution soit trouvée pour l'avenir du marché de la Condamine. Le conseiller de gouvernement pour les Affaires sociales et la Santé a souligné le travail réalisé par le gouvernement.

«Hommage au ministre d'État»

« Tout n'est pas comptable en politique. Notre marché, pour nos pères, nos grands-pères - et j'espère pour nos enfants - est un lieu d'échange. Il était important d'agir ; et d'agir vite. On peut vraiment rendre hommage au savoir-faire du ministre d'État qui, en un mois, a trouvé une solution. En investissant des sommes modestes, le projet actuel va répondre aux attentes de la mairie. L'avenir et le succès d'un marché, ce ne sont pas de grands bâtiments. C'est la qualité et la diversité de l'offre, la convivialité que nous allons recréer. »

 

«Une solution pragmatique»

Hier après-midi en conférence de presse, le président du conseil national Jean-François Robillon a, quant à lui, réitéré sa satisfaction de l'issue qui a été trouvée. « Il fallait d'abord que la mairie et le gouvernement se mettent d'accord. L'enveloppe budgétaire de 1,5 million d'euros est tout à fait raisonnable. La solution trouvée est pragmatique. » Jean-François Robillon espère, dès mai prochain, une concurrence entre les marchands afin de limiter les prix.

«Un heureux dénouement»

L'Union des Monégasques (UdM) a tenu à saluer « la solution de sagesse trouvée. (...) Les élus de l'UDM ont été les premiers à la proposer. Aujourd'hui, cet heureux dénouement marginalise les propositions (...) du groupe Rassemblement & Enjeux et de Christophe Spiliotis-Saquet, qui avaient exigé un arrêt définitif des travaux du futur bâtiment du Conseil National au profit du financement immédiat du projet initial de rénovation du marché.»

«Redonner des couleurs au marché»

 

L'Union pour la Principauté (UP) a, elle aussi, commenté les choix faits. «Nous sommes soulagés que les voix des habitants ainsi que des commerçants aient été entendues. La solution de compromis entre le gouvernement et la mairie est de bon aloi car elle remet au centre des préoccupations la vie et la convivialité à un coût raisonnable. L'enjeu est bien d'offrir rapidement plus de diversité et de produits, de faire revenir des clients et de redonner des couleurs à ce lieu. » Ce dossier, qui avait déchaîné les passions en septembre dernier, devient finalement le symbole d'un vrai consensus…

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.