“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mairie: Georges Marsan mise sur le lien social

Mis à jour le 12/01/2012 à 09:56 Publié le 12/01/2012 à 07:07
2012 s'annonce positive pour le maire de Monaco. Dès le mois de janvier, les travaux du marché de la Condamine vont commencer et l'aspect social sera renforcé au cours de l'année avec de nouveaux services mis en place.

2012 s'annonce positive pour le maire de Monaco. Dès le mois de janvier, les travaux du marché de la Condamine vont commencer et l'aspect social sera renforcé au cours de l'année avec de nouveaux services mis en place. (Photo Eric Dulière)

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Mairie: Georges Marsan mise sur le lien social

L’édile a deux grands projets pour 2012 : le marché de la Condamine et la médiathèque. Tous deux s’inscrivent dans la volonté d’accentuer les relations entre les gens

L’édile a deux grands projets pour 2012 : le marché de la Condamine et la médiathèque. Tous deux s’inscrivent dans la volonté d’accentuer les relations entre les gens

Lundi soir, le Conseil communal et le maire Georges Marsan présenteront officiellement leurs vœux. Le début d'année est une période propice aux résolutions. Et du côté de la mairie, ce ne sont pas les projets qui manquent. Le premier édile de la commune, réélu en 2010, est revenu sur les dossiers phares pour 2012 et dresse un bilan de ses deux précédents mandats.

Quel est votre projet prioritaire pour 2012 ?
J'ai deux grands projets en réalité ! Le marché et la médiathèque.

Qu'en est-il alors des halles de la Condamine ? Connaît-on les dates des travaux ?
Le premier coup de pioche sera donné le 23 janvier et les travaux s'achèveront le 11 mai, pour être prêts avant le Grand Prix, c'était impératif. Je dois rencontrer les commerçants demain matin (lire « ce matin », Ndlr). Ils ont beaucoup souffert des reports - heureusement terminés - du chantier. Ce dernier s'articule en trois étapes : la restructuration de la halle, la remise à neuf des chambres froides en sous-sol et la mise en conformité des deux escaliers extérieurs. Ils permettront l'accès à la mezzanine et donc sa commercialisation. Nous cherchons encore une enseigne susceptible de s'y installer. En revanche, les huit nouveaux commerçants en bas ont déjà été choisis, entre autres il y aura un fromager, un charcutier traiteur, un espace à l'italienne, une épicerie fine, une boutique de spécialités du Sud-Ouest, etc.

Il était question d'allonger les horaires d'ouverture du marché…
Oui, jusqu'à 19 h 30 ! C'est un moyen de redynamiser l'ensemble du quartier en faisant venir les clients. En plus de cela, nous réfléchissons à des animations commerciales mais aussi à l'organisation de repas, de concerts… Bien sûr en associant les commerçants. La place d'Armes sera ainsi utilisée tout au long de la journée et pas seulement le matin.

À quel stade est le dossier de la médiathèque ?
Le gouvernement est en train de faire des propositions sur une nouvelle implantation. Elle serait située derrière l'îlot Rainier III. Nous sommes toujours en discussion. La médiathèque est un espace public qui va bénéficier à tous, d'où son importance.

Que pensez-vous du réaménagement de la zone commerciale de Fontvieille ?
Je suis favorable à la délocalisation de la salle du Canton, du côté de l'îlot Rainier III par exemple. Cela permettrait de récupérer des surfaces au-dessus de l'hypermarché. C'est positif en termes de dynamisme commercial. Dans la même idée de gain de place, les ateliers des services techniques n'ont pas besoin d'être installés dans une zone dont on pourrait se servir. Pourquoi ne pas les externaliser, dans le quartier de la ZAC Saint-Antoine par exemple ? Je préfère nettement privilégier l'implantation de la médiathèque sur l'îlot Rainier III.

Quelle est votre opinion sur le financement de la culture par le privé ?
Je suis très réservé sur cette forme de mécénat, d'autant que nous sommes toujours dans une période de crise économique. Oui pour financer des actions ponctuelles mais pas pour des programmes. Si le partenaire privé décidait d'arrêter sa collaboration du jour au lendemain, des problèmes viendraient alors se poser.

Le domaine social vous tient à cœur. Va-t-il connaître des évolutions en 2012 ?
La mairie compte mettre en place, sûrement au premier semestre, un nouveau service de proximité, SOS bricolage, en faveur des bénéficiaires du maintien à domicile. Ces personnes pourraient y faire appeler pour des menus travaux, changer une ampoule, réparer un robinet… Elles vont aussi pouvoir profiter du réaménagement du foyer Sainte-Dévote. Il y sera installé un restaurant municipal ainsi que des salles d'activités adaptées. C'est important pour elles car elles pourront conserver une vie sociale. Ces travaux seront probablement financés par des donations comme ça a été le cas pour les deux microcrèches.

Après les aînés, les enfants vont bénéficier d'une nouvelle structure ?
Effectivement, dans quelques semaines, la halte-garderie de Monte-Carlo (à Saint-Charles) va être transférée au Larvotto. Cette opération va augmenter la capacité d'accueil tout simplement parce que les lieux seront plus grands.

Le village de Noël vient de quitter la Principauté. Êtes-vous satisfait de cette manifestation ?
Il a remporté un franc succès. Il reviendra donc l'année prochaine car il attire du monde et plaît aux résidents et aux Monégasques. Le service animation va aussi développer les activités ponctuelles comme la chasse aux œufs à Pâques et Halloween au parc Princesse-Antoinette. Elles ont beaucoup plu l'an dernier.

Vous avez entamé en 2012 votre troisième mandat. Quel bilan dressez-vous des deux précédents ?
La plus grande réussite de la municipalité depuis 2003, c'est la proximité. Que ce soit à destination de la petite enfance, avec l'augmentation du nombre de places en crèches, ou le service de maintien à domicile. La Principauté est équipée d'un système de téléalarme parmi les plus performants d'Europe. La carte d'identité électronique est l'une des plus modernes du monde. Nous espérons, d'ici trois ans développer une deuxième puce grâce à laquelle il serait possible d'accéder à un espace web privatif. Mais cela demande d'abord de modifier la loi sur la protection électronique.

Selon vous, comment les Monégasques perçoivent le rôle de la mairie ?
La loi sur l'autonomie a redistribué les compétences. Avant, elles se chevauchaient. Désormais, les choses sont claires pour les nationaux et pour les résidents qui savent à qui s'adresser.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.