“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

LVMH s'installera-t-il enfin dans les jardins de la SBM à Monaco?

Mis à jour le 11/11/2014 à 11:20 Publié le 11/11/2014 à 11:15
Louis Vuitton, enseigne phare du groupe LVMH se retrouve littéralement encerclée depuis quelques jours par les travaux de l'avenue des Beaux-Arts. Pourtant, la marque ne s'installe toujours pas dans les pavillons du jardin des Boulingrins, tout comme Dior, Fred ou Celine.

Louis Vuitton, enseigne phare du groupe LVMH se retrouve littéralement encerclée depuis quelques jours par les travaux de l'avenue des Beaux-Arts. Pourtant, la marque ne s'installe toujours pas dans les pavillons du jardin des Boulingrins, tout comme Dior, Fred ou Celine. Cyril Dodergny

Je découvre la nouvelle offre abonnés

LVMH s'installera-t-il enfin dans les jardins de la SBM à Monaco?

Le bras de fer entre le groupe de luxe de Bernard Arnault et la SBM semble s’enliser. Deux pavillons éphémères sur cinq sont toujours vides, Vuitton et Fred trouvent des solutions de repli

Le bras de fer entre le groupe de luxe de Bernard Arnault et la SBM semble s’enliser. Deux pavillons éphémères sur cinq sont toujours vides, Vuitton et Fred trouvent des solutions de repli

Le groupe de luxe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) se laisse désirer depuis l'ouverture des boutiques éphémères, censées héberger les enseignes haut de gamme, durant les quatre ans de travaux de la place du Casino.

Mais pourquoi donc le groupe de Bernard Arnault n'est-il toujours pas installé dans les deux pavillons du jardin des Boulingrins qui lui étaient pourtant réservés ?

Le bras de fer sur les négociations financières semble virer au malaise. Pour preuve Louis Vuitton et Fred (deux des enseignes du groupe LVMH) - littéralement encerclées depuis quelques jours par les palissades de chantier, avenue des Beaux-Arts - ont choisi l'hôtel 5 étoiles Le Métropole, pour installer deux show rooms, afin d'accueillir dans de meilleures conditions la clientèle (notre encadré).

Rappelons que Le Métropole ne fait pas partie du groupe de la Société des Bains de Mer.« Ils se sont rapprochés de nous il y a à peu près un mois et demi et ont ouvert les suites le 4 novembre dernier. Mais cela reste plutôt confidentiel, sur rendez-vous. Nous sommes ravis de proposer ce nouveau service à nos clients », se félicite-on du côté de l'établissement hôtelier, qui selon nos sources, profite aussi de la fermeture de l'Hôtel de Paris, en travaux pour quatre ans.

La SBM espère un dénouement positif

De son côté, la SBM tient tout de même à rassurer en précisant que « les discussions avec les enseignes du groupe LVMH, portant essentiellement sur les conditions financières, se poursuivent avec des échanges réguliers. Ces échanges constructifs laissent espérer un dénouement positif que la SBM souhaite concrétiser rapidement. »

Le nerf des discussions ? Des loyers jugés exorbitants par les représentants de LVMH, sans compter « une participation aux frais » pour la construction de ces pavillons.

Même si ces derniers jours, il se murmurait que Bernard Arnault souhaitait que se marques rejoignent le jardin des Boulingrins, une installation d'ici les fêtes de fin d'année - période faste pour le commerce évidemment - paraît impossible dans un délai si court. « Les pavillons sont des coquilles vides. Il faut au moins trois semaines de travaux pour installer une enseigne », entend-on du côté de certains acteurs du luxe qui évoquent même une arrivée probable « plutôt pour mars ou avril ». L'enseigne Chanel, de son côté, chercherait carrément un autre espace.

En attendant, la société monégasque n'engrange, pour l'instant, aucun revenu sur ces deux galets censés être les chefs de file de ce centre commercial hyper luxe, à ciel ouvert.

Et si la SBM souhaite que le groupe LVMH rallie « l'ensemble des autres grandes marques installées dans les pavillons des Boulingrins et, d'autre part, d'assurer sa réinstallation après travaux dans le nouveau complexe immobilier au cœur de Monte-Carlo », il paraît étrange qu'un tel projet ne soit pas imaginé en totale synergie avec ces marques, indispensables à l'image de la Principauté. Qui a vraiment besoin de l'autre ?

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.