“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

LVMH et Chanel obtiennent des boutiques éphémères sur la place du Casino à Monaco

Mis à jour le 26/01/2015 à 07:56 Publié le 26/01/2015 à 07:50
Après des mois de tergiversations financières, LVMH et Chanel devraient prendre place dans la galerie hyper luxe installée pour quatre ans en lieu et place du jardin des Boulingrins.

Après des mois de tergiversations financières, LVMH et Chanel devraient prendre place dans la galerie hyper luxe installée pour quatre ans en lieu et place du jardin des Boulingrins. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

LVMH et Chanel obtiennent des boutiques éphémères sur la place du Casino à Monaco

Après de longues semaines de négociations avec la SBM, les enseignes phares du groupe de Bernard Arnault, ainsi que Chanel prennent possession des boutiques éphémères

Après de longues semaines de négociations avec la SBM, les enseignes phares du groupe de Bernard Arnault, ainsi que Chanel prennent possession des boutiques éphémères

Coup de sifflet final pour le match LVMH & Chanel/SBM. Le feuilleton semble en effet toucher à sa fin. Une bonne nouvelle pour la galerie commerciale hyper luxe à ciel ouvert, installée pour quatre ans, en lieu et place du jardin des Boulingrins. Depuis son ouverture en novembre dernier, deux pavillons sur cinq restaient désespérément vides. Et pas des moindres.

Situés à l'entrée du site, ils étaient censés accueillir les locomotives du luxe du groupe Louis-Vuitton Moët-Hennessy, ainsi que la marque Chanel (Chanel S.A.). Mais suite à un désaccord financier sur le montant des loyers, mais surtout sur les conditions d'installations dans le Sporting d'Hiver version 2019, ces deux bulles ultradesign sonnaient toujours creux. Une catastrophe pour le commerce et l'image de la place du Casino.

Une ouverture le 19 mars

Mais les transactions entre les parties ont enfin trouvé une issue et l'ouverture serait prévue pour le 19 mars. Une information révélée par Jean-Luc Biamonti, président du directoire de la Société des Bains de mer, lors d'une récente interview dans nos colonnes. Mais ce dernier s'est bien gardé de dévoiler les sommes finalement négociées et a même semblé frileux à donner le nom des locataires.

Car le mystère et l'opacité entourent cette affaire depuis le début. Le contrat est en effet ficelé autour d'une clause de confidentialité « qui ne plaisante pas » selon une de nos sources.

« Si l'une des deux parties révèle le montant des transactions, le contrat pourrait se révéler caduc et des pénalités pourraient avoir été prévues. Tout ce que l'on sait c'est que la SBM estimait que les locataires des boutiques éphémères étaient prioritaires sur le futur bâtiment, une condition qui a beaucoup pesé. »

Du côté de chez Vuitton, pas de confidence non plus. On confirme seulement « ne pas souhaiter communiquer tant que cela n'a pas été signé ».

Pas officiellement signé

On sait donc déjà que ce n'est pas encore signé même si, toujours selon notre source, « le deal est ok. La signature ne serait qu'une formalité. » Une affirmation que l'on vérifie facilement en se rendant place du Casino où les deux pavillons de l'entrée fourmillent enfin d'activité.

Les travaux ont bel et bien démarré. « Tous les jours, les différents corps de métier se succèdent. C'est en marche. Il faut dire que tout le monde avait déjà son projet bien ficelé » confie un salarié sur place.

Ainsi, on apprend que Vuitton, Dior et Bulgari (groupe LVMH) s'installeront dans le plus gros pavillon, côté Métropole. L'enseigne Chanel, quant à elle, emménagera dans celui d'à côté et partagera quelques mètres carrés avec la joaillerie Fred (groupe LVMH aussi). Chanel Shoes, se situera derrière, à côté de Miu-Miu.

La boutique Vuitton historique, qui faisait de la résistance sur l'avenue des Beaux-Arts - désormais noyée sous les pelleteuses - pourra quitter les lieux en mars, dernière limite fixée par la SBM.

Chanel, de son côté, n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations, mais selon un acteur du commerce du luxe à Monaco, « ils n'ont pas vraiment eu le choix. Une fois que LVMH a signé, comment ne pas en être ? Il est impensable pour des marques comme ça de ne pas être visible à Monaco. »

Les enseignes ont donc gagné leur place dans le futur centre commercial hyper luxe du Sporting 2 019.Mais à quel prix ?

Pour l'instant, le secret semble bien gardé.

« Dans ce genre de transaction, très peu de personnes sont au courant du deal pour éviter toute fuite »prévient un commerçant monégasque.

Tout finit toujours par se savoir.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.