Rubriques




Se connecter à

Lutte contre le sida: la princesse Stéphanie prête pour le 1er décembre

Premier décembre : journée mondiale de lutte contre le sida. Date particulière pour la princesse Stéphanie qui préside Fight Aids Monaco, association qui soutient 150 personnes vivant avec le virus du sida.

C.V. Publié le 25/11/2011 à 11:11, mis à jour le 01/01/2011 à 21:54
La princesse Stéphanie prête pour le 1er déce - 15114154.jpg
La princesse Stéphanie préside «Fight Aids Monaco », association qui soutient 150 malades du sida de la région. (Photo Franz Chavaroche) (Photo Franz Chavaroche)

Premier décembre : journée mondiale de lutte contre le sida. Date particulière pour la princesse Stéphanie qui préside Fight Aids Monaco, association qui soutient 150 personnes vivant avec le virus du sida.

Même si pour la sœur du prince Albert II, « il faut parler du sida toute l'année, pas seulement le 1er décembre », une série de manifestations sont prévues en Principauté la semaine prochaine, pour marquer cette date symbolique dans l'année (lire son interview dans Monaco-Matin).

Une quarantaine de restaurants s'associeront, notamment, en proposant des messages de prévention à leurs clients sur les tables et en proposant de soutenir financièrement Fight Aids.

 

En parallèle, lundi, les malades suivis par l'association dévoileront des toiles qu'ils ont créées rendant hommages à leurs disparus et amis.

Ambassadrice itinérante de l'Onusida, la princesse Stéphanie a également tenu à afficher dans les rues de la Principauté la campagne 2011-2015 « Objectif zéro » développée par l'organisme international.

Triple objectif : zéro nouvelle infection, zéro discrimination, zéro décès lié au sida.

En 2010, 2,7 millions de nouvelles infections ont été dénombrées et 1,8 million de personnes sont décédées de maladies liées au virus.

Un fléau découvert il y a déjà 30 ans.

 

 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.