“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lutte contre le blanchiment de capitaux : la formation se poursuit

Mis à jour le 10/05/2019 à 10:21 Publié le 10/05/2019 à 10:20
Kevin Vendergrift, Karine Imbert, Yehuda Shaffer, John Ringguth, Richard Walker et Odile Gebbarth (secrétariat Moneyval).

Kevin Vendergrift, Karine Imbert, Yehuda Shaffer, John Ringguth, Richard Walker et Odile Gebbarth (secrétariat Moneyval). Siccfin

Lutte contre le blanchiment de capitaux : la formation se poursuit

Dans le cadre des évaluations de cinquième cycle des pays qui participent au Comité Moneyval de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), le secrétariat général de ce mécanisme de suivi du Conseil de l’Europe a organisé, conjointement avec le Groupe d’action financière (Gafi), un séminaire de formation d’évaluateurs.

Dans le cadre des évaluations de cinquième cycle des pays qui participent au Comité Moneyval de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), le secrétariat général de ce mécanisme de suivi du Conseil de l’Europe a organisé, conjointement avec le Groupe d’action financière (Gafi), un séminaire de formation d’évaluateurs.

Ce séminaire qui réunissait plus de 40 participants venant de nombreux pays (Pologne, Etats-Unis, Géorgie, Lituanie, Grèce, Canada, Russie, Italie, Liechtenstein, etc.) s’est déroulé du 15 au 19 avril dans les locaux de l’école de police économique et financière de la Guardia di Finanza de Rome-Ostie (Italie).

Former des experts

Il avait pour but de former des experts aptes à évaluer les politiques mises en place et les actions menées par les différents pays qui appartiennent au Comité Moneyval en matière de LCB/FT. Les évaluations des Etats se faisant par les pairs.

Lors de ce séminaire, les participants ont appris à évaluer les politiques mises en place par les juridictions au regard des quarante recommandations du Gafi et d’une série de résultats hiérarchisés.

Ce séminaire, auquel a participé Karine Imbert, chef de section, analyste au Siccfin, était animé par Yehuda Shaffer, ex-adjoint au procureur général d’Israël, John Ringguth, éminent juriste britannique, ancien membre du parquet général de Londres au Crown Prosecution Service et ancien secrétaire exécutif du Comité Moneyval, Richard Walker, directeur de la politique de lutte contre la criminalité financière (Guernesey) et Kevin Vendergrift, analyste principal des politiques LCB/FT au Gafi.

Pour la troisième année consécutive (1), le Siccfin a inscrit un de ses agents à la formation organisée par le Gafi et le Comité Moneyval. Il montre ainsi l’engagement de la Principauté dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct