“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les vignes de la place du Casino de Monaco produiront 300 bouteilles

Mis à jour le 20/08/2013 à 08:15 Publié le 19/08/2013 à 17:00
vignes monaco
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les vignes de la place du Casino de Monaco produiront 300 bouteilles

Les jardiniers de la Société des Bains de Mer (SBM) comptent les jours. En effet, les vignes de la place du Casino de Monaco seront vendangées d'ici trois semaines.

Les jardiniers de la Société des Bains de Mer (SBM) comptent les jours. En effet, les vignes de la place du Casino de Monaco seront vendangées d'ici trois semaines.

"On rentre dans une phase de maturation. Cela s'appelle la véraison c’est-à-dire que la vigne ne pousse plus et ne se consacre plus qu’à la production de sucre", explique Julien Treutenaere, chef de culture au Château de Crémat.

En effet, les 250 vignes plantées à l'occasion du 150e anniversaire de la SBM, devraient, d'ici trois semaines, être vendangées. En collaboration avec une équipe du domaine viticole de Bellet, situé sur les hauteurs de Nice, les jardiniers de la SBM s'affairent à bichonner les cépages.

En plus de désherbage quotidien, c'est une série de prélèvements de baies qui sont effectuée pour vérifier le taux de sucre et faire les contrôles quotidiens de maladie.

Selon les premières estimations, on pourrait espérer près de 300 bouteilles de ce vignoble bio estampillé... Monaco.


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.