“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les trésors cachés du Nouveau Musée National de Monaco sortent des réserves

Mis à jour le 22/01/2015 à 09:00 Publié le 22/01/2015 à 08:58
Parmi les 300 acquisitions d'œuvres réalisées ces dix dernières années, les équipes du NMNM en ont mis en scène une cinquantaine à la villa Paloma, comme la série de combustion d'Alain Declerq.

Parmi les 300 acquisitions d'œuvres réalisées ces dix dernières années, les équipes du NMNM en ont mis en scène une cinquantaine à la villa Paloma, comme la série de combustion d'Alain Declerq. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les trésors cachés du Nouveau Musée National de Monaco sortent des réserves

Dix ans après sa création, le Nouveau Musée National présente d’abord à la villa Paloma, puis en mars à la villa Sauber, une sélection hétéroclite d’œuvres acquises depuis une décennie

Dix ans après sa création, le Nouveau Musée National présente d’abord à la villa Paloma, puis en mars à la villa Sauber, une sélection hétéroclite d’œuvres acquises depuis une décennie

Dix ans. Ce qui fut en 2005 un projet est aujourd'hui un musée. À deux têtes. La villa Paloma et la villa Sauber. Pour célébrer sa première décennie, le Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) propose « Construire une collection ». Une exposition qui présente une sélection d'œuvres acquises depuis 2004.

Certaines ont déjà été présentées au cours de précédents rendez-vous du NMNM. D'autres n'ont encore jamais été vues en Principauté. « Nous avons privilégié la partie contemporaine des collections. Pour montrer qu'un musée est fait pour vivre maintenant et demain », souligne Marie-Claude Beaud.

La directrice des lieux, qui a pris en 2008 la succession de Jean-Michel Bouhours, l'initiateur du NMNM, a choisi cette date fétiche des dix ans pour montrer une partie de quelque 300 acquisitions.

Construire un récit

La première partie démarre dès jeudi à la villa Paloma. La suite, le 21 mars à la villa Sauber. Le résultat déjà visible est baroque. Hétéroclite. Coloré. À l'image de la première grande salle consacrée à Jan Fabre.

Le NMNM propose une installation de l'artiste belge jouant sur les codes de la religion et de la vie avec une succession de croix posées sur des totems de scarabées accompagnés par des crânes.

Un étage plus bas, c'est le souvenir de la très belle exposition d'Yinka Shonibaré de 2010 qui accueille les visiteurs. On retrouve l'immense maquette d'une frégate en pleine tempête aux voiles de wax.

Au sol, le tapis crée par Yinka Shonibaré avec l'effigie de la villa Sauber complète l'ensemble. « Les artistes invités par le NMNM ont toujours regardé et jouer avec la collection », rappelle Marie-Claude Beaud.

Dans les étages, les salles renferment des pièces de notamment de Richard Artschwager, Jean Dubuffet, Hubert Duprat, Jean-Pascal Flavien ou Rebecca Horn. Mélange des genres.

« L'idée était de construire un récit, un discours avec fantaisie », continue Cristiano Raimondi, commissaire de l'exposition avec Célia Bernasconi et Marie-Claude Beaud.

On rit par exemple avec le crocodile « Peau de bête » de Michel Blazy, composé de coton, d'amidon de maïs, de jus de betterave… et de Danette au chocolat ! On est surpris le volume de la pièce d'Anish Kapoor, monochrome en bleu Klein. Ou par la série d'impressions flamboyantes d'Alain Declerq.

Et on se laisse porter par la poésie du cheminement dans l'installation de rideaux en aluminium de Daniel Steegmann Mangrané. Une installation dans laquelle la princesse Caroline s'est attardée hier matin, en visitant en avant-première l'exposition. Le public pourra en faire autant dès jeudi.

 


Les principales oeuvres exposées en images

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

 


(Photo Jean-François Ottonello)

Le NMNM sort ses collections des réserves - 28084350.jpg

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.