Rubriques




Se connecter à

Les timbres monégasques, trésors des collectionneurs

L’Office des émissions de timbres-poste édite chaque année une cinquantaine de ces vignettes si prisées des philatélistes. Elles se déclinent dans une multitude de thèmes et de tailles

Axelle Truquet Publié le 20/01/2014 à 08:42, mis à jour le 20/01/2014 à 08:48
Timbres
Lara Enza (à gauche) s’occupe de la création et du marketing aux côtés de la directrice de l’Office des émissions de timbres, Magali Vercesi (à droite). Eric Dulière

L’Office des émissions de timbres-poste édite chaque année une cinquantaine de ces vignettes si prisées des philatélistes. Elles se déclinent dans une multitude de thèmes et de tailles

De véritables trésors, minuscules œuvres d’art s’affichent sur nos enveloppes.Les timbres sont l’objet de convoitises chez les philatélistes.La Principauté en émet chaque année une cinquantaine, de toutes tailles et à tous les prix.

Si la distribution du courrier en tant que telle est assurée par La Poste française, l’émission des timbres est du ressort de l’Office des émissions de timbres-poste dirigée par Magali Vercesi.

 

« C’est une convention franco-monégasque de 1963 qui prévoit cette organisation.La France s’engageait à délivrer le courrier en échange de quoi la Principauté calquait ses prix sur ceux des timbres français », raconte Magali Vercesi.

Ainsi toutes les missives envoyées depuis Monaco doivent y être affranchies. Et c’est l’Office qui s’occupe de la conception et qui surveille la fabrication des vignettes. Il propose des sujets à la Commission consultative philatélique et numismatique du Palais qui se réunit quatre fois par an.Elle choisit ceux qui illustreront les timbres.

« Ils sont en rapport avec l’actualité et avec la Principauté, commente Lara Enza, responsable de la création et du marketing de l’Office. Chaque année, il y a des thèmes récurrents, tels que le Festival du cirque, le Monte-Carlo Rolex Masters, le Grand Prix de Formule 1, les expositions canine et féline… »

S’ajoutent à eux, les émissions communes (une est prévue avec la Russie pour cette année), mais aussi les commémorations.

Un imprimeur périgourdin

« Nous recevons beaucoup de demandes d’associations mais nous ne pouvons pas donner de réponse positive à tout le monde. Nous privilégions les grandes dates anniversaires », explique Magali Vercesi.

 

En fonction des thèmes, les dessins sont réalisés soit en interne par l’Office, soit par des artistes. Mais la fabrication se passe beaucoup plus loin, dans une imprimerie française, Philaposte, à Périgueux. Cela faisait partie de l’accord conclu en 1963.

Les timbres 2014 viennent de sortir !

Les deux entités collaborent étroitement. L’illustration est transmise à l’imprimeur qui renvoie une maquette à l’Office monégasque pour contrôler notamment les couleurs. Le travail de vérification des planches de timbres est effectué par les professionnels de Philaposte. En revanche, la découpe est réalisée à Monaco. L’opération est minutieuse car la dentelure doit être nette. Les timbres 2014 viennent de sortir.Les philatélistes avertis auront peut-être déjà repéré les thèmes qui les intéressent.

Parmi les belles pièces, une série cinéma avec des affiches de films dans lesquels a joué la princesse Grace, mais aussi une thématique sur le nu dans l’art, les Jeux olympiques d’hiver et le 30e anniversaire du Printemps des Arts. À découvrir dans les bureaux de poste monégasques.
 

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.