“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les sapeurs-pompiers interviennent sur un toit pour des goélands menaçants à Monaco

Mis à jour le 27/05/2021 à 11:43 Publié le 27/05/2021 à 11:42
Pour déloger les oisillons du nid de goélands, les sapeurs-pompiers ont dû sortir la grande échelle.

Pour déloger les oisillons du nid de goélands, les sapeurs-pompiers ont dû sortir la grande échelle. Photo Thibaut Parat

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Les sapeurs-pompiers interviennent sur un toit pour des goélands menaçants à Monaco

Ce mercredi, à l’angle des rues Suffren-Reymond et Princesse Florestine, les sapeurs-pompiers de Monaco ont sorti la grande échelle pour atteindre le toit d’un immeuble, où des goélands avaient fait leur nid.

Une intervention "délicate" du fait de l’hostilité marquée des oiseaux marins, les soldats du feu devant user d’un bâton pour les effaroucher.

"Ces derniers temps, c’est la troisième intervention de ce type, explique le lieutenant Alain Sacany. Deux oisillons étaient sortis de leurs œufs et plusieurs goélands tournaient autour, se montrant agressifs et menaçants envers le voisinage. Les riverains ne pouvaient plus sortir sur leurs balcons."

Une fois les oisillons récupérés, ils ont été transportés à la clinique vétérinaire de Fontvieille (1) pour y être nourris. Puis, plus tard, ils seront transférés vers des organismes habilités à s’en occuper.


(1) Sollicitée, l’entité n’a pas souhaité répondre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.