“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les salariés de Capra et Fils à Monaco sans travail ni patron

Mis à jour le 09/07/2015 à 08:52 Publié le 09/07/2015 à 08:48
Hier matin, quatre salariés de l'entreprise Capra et Fils ont déployé une banderole qui a aussitôt donné l'alerte. La mention « 3 mois sans salaire » était juste une crainte. Les salariés seront payés dès le début de semaine prochaine de leur salaire de juin.

Hier matin, quatre salariés de l'entreprise Capra et Fils ont déployé une banderole qui a aussitôt donné l'alerte. La mention « 3 mois sans salaire » était juste une crainte. Les salariés seront payés dès le début de semaine prochaine de leur salaire de juin. J.D.

Les salariés de Capra et Fils à Monaco sans travail ni patron

Des salariés d'une entreprise de plomberie avec une activité en berne, n'ont perçu aucun salaire depuis trois mois. Ils ont alerté notamment l'inspection du Travail. Une démarche fructueuse qui devrait déboucher sur un paiement des salaires d'ici à mardi.

Des salariés d'une entreprise de plomberie avec une activité en berne, n'ont perçu aucun salaire depuis trois mois. Ils ont alerté notamment l'inspection du Travail. Une démarche fructueuse qui devrait déboucher sur un paiement des salaires d'ici à mardi.

"Notre entreprise n'a plus d'activité et nos salaires sont toujours virés avec retard."

Ce mardi, David Resnier, plombier depuis trois ans pour l'entreprise Capra et Fils de la rue Plati, exprimait son inquiétude.

Avec ses trois collègues, Francesco Cardinale, Diego Anzalone et Laurent Gibielle, il est venu avec femme et enfants devant le ministère d'État, à 10 heures, pour présenter banderole et affiche alertant sur leur situation.

Tous disent être sous contrat mais ne plus avoir de travail "depuis de nombreuses semaines".

Ils soulignent que "les salaires de juin n'ont pas encore été payés".

Et ajoutent: "Il est impossible de joindre l'administrateur-délégué Giorgio Calligaris. C'est intenable ! Comme nous ne sommes pas licenciés, il est impossible de s'inscrire au chômage et de chercher du travail."

Les salaires payés mardi ?

David, Francesco, Diego et Laurent ont vu à plusieurs reprises l'inspection du Travail. Mardi, le département des Affaires sociales et l'inspection du Travail ont traité le dossier sans tarder.

Et les résultats ne se sont pas fait attendre: "Reçu à l'inspection du Travail à 17 heures, Jean-François Capra, président délégué, s'est engagé, sur ses deniers personnels, à payer les salaires de juin dès mardi, note Pascale Pallanca, inspecteur principal du Travail. C'est plus que correct considérant que le responsable pénal est Giorgio Calligaris, admnistrateur-délégué."

Ce dernier, injoignable hier, a été convoqué par l'inspection du Travail lundi prochain.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct