“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les salariés de BorgWarner signent un plan social historique

Mis à jour le 10/04/2014 à 08:28 Publié le 09/04/2014 à 16:50
Une manifestation de salariés de BorgWarner à Monaco.

Une manifestation de salariés de BorgWarner à Monaco. (Photo Cedric Verany)

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Les salariés de BorgWarner signent un plan social historique

Après de longues semaines de négociations, les 153 salariés du site de BorgWarner Monaco ont trouvé un accord avec la direction.

Après de longues semaines de négociations, les 153 salariés du site de BorgWarner Monaco ont trouvé un accord avec la direction. L’indemnité de licenciement et les mesures sociales d'accompagnement sont inédites en Principauté.

Le plan de licenciement a été finalisé dans la nuit de lundi et la signature définitive est intervenue mardi après-midi.  Ce plan fera certainement office de référence en matière d’accompagnement des salariés en Principauté.

L'entreprise de fabication mécanique américaine BorgWarner est  présente à Monaco depuis 2006. Elle emploie plus de 19.000 personnes à travers le monde et affiche un chiffre d’affaires de 7,18 milliards de dollars en 2012.

La fermeture du site monégasque avait été notifiée, comme le stipule la loi, aux délégués du personnel le 28 janvier 2014. Le directeur du site s’était exprimé dans Monaco-Matin, avançant une baisse de production de 50 % en cinq ans.

Les 153 personnes concernées par ce plan, c’est-à-dire l’ensemble des salariés, ne s’en sortent pas trop mal, même si "la perte d’un emploi ne sera jamais vraiment compensée, tient à préciser Me Frahi. "Mais le plan que nous avons signé est assez complet alors qu’au départ, les propositions de la direction étaient assez légères", ajouté l'avocat mandaté par les délégués du personnels.


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.