“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les poissons de Méditerranée choyés au Musée océanographique de Monaco

Mis à jour le 06/03/2014 à 10:24 Publié le 06/03/2014 à 07:02
Le musée dispose d'une des plus grandes collections d'espèces méditerranéennes, qu'il entend mettre en lumière avec cette nouvelle scénographie.

Le musée dispose d'une des plus grandes collections d'espèces méditerranéennes, qu'il entend mettre en lumière avec cette nouvelle scénographie. Cyril Dodergny

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Les poissons de Méditerranée choyés au Musée océanographique de Monaco

La partie du Musée océanographique dédiée aux espèces marines de la région est en pleine réorganisation.Les techniciens aquariologistes veillent sur le déménagement des pensionnaires

La partie du Musée océanographique dédiée aux espèces marines de la région est en pleine réorganisation.Les techniciens aquariologistes veillent sur le déménagement des pensionnaires

Une partie du musée océanographique de Monaco est en chantier depuis le début de l'année. Les aquariums dédiés aux poissons et invertébrés de Méditerranée sont en plein réaménagement. Une manière de mettre en lumière l'une des plus grandes collections de ces espèces marines de la région. Modifier la signalétique et la présentation des bassins n'a rien de compliqué. Là où les choses se corsent, c'est lorsqu'il s'agit de déplacer leurs pensionnaires.

Et ça, c'est le travail de l'équipe des techniciens aquariologistes à laquelle appartient Dominique Pailhes. L'homme connaît les animaux par cœur. Il s'en occupe depuis 35 ans. « Il faut les nourrir chaque jour, 365 jours par an. Le matin, lorsqu'on arrive, on fait le tour des bassins pour vérifier que tout se passe bien, qu'aucun poisson n'est blessé ou ne manque à l'appel. C'est un peu comme lorsque l'on rentre chez soi, on remarque tout de suite s'il y a quelque chose d'inhabituel. »

Routine positive chez les poissons

Dominique bichonne les poissons et invertébrés de la Méditerranée. Il connaît toutes leurs habitudes. « Lorsqu'elle n'a pas faim, la Murène chocolat fait un signe de la tête et plonge au fond de son bassin. Elle, c'est la mamie des bassins, elle est arrivée en 1968 et à l'époque elle avait déjà sa taille, donc elle devait être adulte. »

En ce moment, les techniciens aquariologistes ont fort à faire. Déplacer des poissons est une opération de haute voltige. « Ils détestent le changement. Il ne faut pas les stresser sinon ils risquent de développer des maladies. On ne peut pas les prendre et les transvaser d'un bassin à un autre comme ça. C'est pour cela qu'on les endort avec un anesthésiant. Une fois qu'ils sont groggy, on les pêche délicatement avec un seau, pour ne pas les blesser. On les place dans des bacs en attendant de les mettre dans les aquariums définitifs - en les endormant une fois de plus. »

Pendant ces périodes de déménagements, Dominique Pailhes est particulièrement attentif. La nature est imprévisible. Quand plusieurs espèces doivent cohabiter dans un même bassin, il préfère les y placer toutes en même temps.

Certains dociles, d'autres caractériels

« Lorsqu'on met un poisson dans un aquarium, il va considérer que c'est son territoire. Ce sera difficile ensuite d'introduire d'autres spécimens. Mieux vaut les mettre tous en une seule fois. Chacun va ensuite trouver sa place. Il ne faut pas croire, ils ont leur caractère : certains poissons sont dociles, d'autres caractériels. »

En coulisses, Dominique et son équipe ont la lourde tâche de déplacer les poissons. Certains attendent patiemment l'aménagement de leur futur bassin dans des bacs. En principe, ils auront tous déménagé pour la réouverture de l'espace dédié à la Méditerranée, dans un mois environ. Le public pourra ainsi découvrir la centaine d'espèces de poissons, sur environ 650 recensés dans la zone, et autant d'invertébrés.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.