“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les francs-maçons monégasques prennent leurs distances avec la GNLF

Mis à jour le 31/01/2012 à 09:29 Publié le 31/01/2012 à 07:18
Le grand maître de la GLNRPM Jean-Pierre Pastor a préféré suspendre les relations avec la GLNF pour éviter tout amalgame.

Le grand maître de la GLNRPM Jean-Pierre Pastor a préféré suspendre les relations avec la GLNF pour éviter tout amalgame. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les francs-maçons monégasques prennent leurs distances avec la GNLF

La Grande Loge Nationale Régulière de la principauté de Monaco a suspendu ses relations avec la Grande Loge Nationale Française suite à des divergences

La Grande Loge Nationale Régulière de la principauté de Monaco a suspendu ses relations avec la Grande Loge Nationale Française suite à des divergences

La Grande Loge Nationale Régulière de la Principauté de Monaco (GLNRPM) existe officiellement depuis trois ans. Mais si ses statuts ont été déposés puis publiés au Journal de Monaco le 30 janvier 2009, c'est le 19 février 2011 qu'elle a été consacrée par différentes loges appartenant à trois obédiences régulières d'Angleterre, d'Allemagne et de France. L'événement était alors de taille puisqu'il signifiait que l'organisation monégasque devenait pleinement autonome et reconnue par ses pairs. Et parmi ses pairs, la GLNF, Grande Loge Nationale Française. Sauf que ces derniers temps, les relations se sont ternies entre les deux groupements. « Pas de clash », insistent Jean-Pierre Pastor, le grand maître de la GLNRPM, et le grand secrétaire, Franck Nicolas, plutôt une prise de distance. En effet, les Monégasques ont, par courrier, indiqué leur intention de suspendre leurs relations avec la GNLF. La rupture n'est donc, pour le moment, pas consommée.

L'image de la maçonnerie internationale

Dans la missive, Jean-Pierre Pastor détaille les raisons de cette décision : « Nous assistons depuis de nombreux mois à des turbulences au sein de la Grande Loge Nationale Française (...). Cet état de fait et sa médiatisation donnent une fausse idée de la maçonnerie et des principes d'amour et de fraternité qu'elle véhicule, mais aussi ternissent l'image de la maçonnerie internationale. »

Le Monégasque souligne le fait que la GLNRPM n'entend pas juger l'entité française. Les relations sont suspendues mais pas rompues. « Il s'agit là d'une décision administrative. D'ailleurs, je suis surpris car 47 autres Grandes Loges ont pris la même mais nous sommes les seuls dont on parle ! »

Si la GLNRPM est en désaccord avec la GLNF et ne se reconnaît plus dans ses valeurs, Jean-Pierre Pastor précise : « nous ne portons pas un jugement de responsabilité. Nous n'entendons pas nous ingérer dans les problèmes de la GLNF. Nous espérons que la paix et l'harmonie reviennent au sein de la GLNF. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.