Rubriques




Se connecter à

Les Français de Monaco voteront trois fois en 2014

Deux bureaux de vote, le dimanche du Grand Prix, pour deux scrutins : l’élection des membres français du Parlement européen et des conseillers consulaires de l’ambassade

Propos recueillis par Joëlle Deviras Publié le 28/02/2014 à 07:19, mis à jour le 28/02/2014 à 07:52
Les Français vont voter salle Léo-Ferré : une - 24508758.jpg
Hugues Moret, ambassadeur de France à Monaco, en juin 2012, lors des législatives.

Deux bureaux de vote, le dimanche du Grand Prix, pour deux scrutins : l’élection des membres français du Parlement européen et des conseillers consulaires de l’ambassade

L'ambassadeur de France Hugues Moret s'apprête à organiser deux scrutins, dimanche 25 mai, dans la salle Léo-Ferré. Une première rendue indispensable en raison du Grand Prix de F1 qui paralyse quelque peu la Principauté. Deux scrutins sont, en effet, programmés ce même jour : le premier concerne l'élection des membres français du Parlement européen ; le second est relatif à l'élection des conseillers consulaires rattachés à l'ambassade de France. Une autre première… Les explications d'Hugues Moret.

En 2014, à quelles élections pourront participer les Français de Monaco ?

 

Trois scrutins seront organisés en 2014.

À commencer par les municipales du mois prochain…

Pour les élections communales des 23 et 30 mars, peuvent y participer tous ceux qui sont inscrits sur les listes électorales communales en France, que les Français résident en France ou à l'étranger. Il faut toutefois voter personnellement ou par procuration. Puis, les Français seront appelés à voter en mai pour leurs membres du Parlement européen. En Principauté, l'ambassade de France organise deux scrutins le 25 mai. Le premier concerne l'élection des membres français du Parlement européen, pour laquelle les Français établis hors de France sont rattachés à la circonscription électorale d'Île-de-France. Le second est celui propre aux Français de l'étranger, et qui concerne l'élection des conseillers consulaires rattachés à cette ambassade.

Comment et où voter pour ces deux scrutins du 25 mai ?

Comme pour tous les scrutins français, le vote à l'urne est bien entendu prévu. À Monaco, le dimanche 25 mai c'est le Grand Prix. Le vote se déroulera exceptionnellement à l'espace Léo-Ferré, de 8 heures à 18 heures, afin d'avoir un lieu unique, en dehors des contraintes du circuit du Grand Prix, et donc plus facile d'accès pour tous nos compatriotes que l'ambassade de France. Je voudrais, à cet égard, remercier très chaleureusement le maire de Monaco, Georges Marsan, et ses services. Son autorisation d'utiliser l'espace Léo-Ferré est précieuse pour faciliter le bon déroulement matériel du vote.

Il y aura donc deux bureaux de vote à l'espace Léo-Ferré ?

 

Les électeurs seront exceptionnellement invités à voter deux fois. Dans un premier bureau de vote pour les élections consulaires. Ce vote concerne les 5 600 électeurs inscrits sur notre liste électorale consulaire. Puis dans un second bureau de vote, pour les élections européennes, qui concernent ceux, parmi ces 5 600 électeurs, qui ont choisi de voter à l'étranger pour les scrutins nationaux - ils sont environ 4 400. Évidemment, cela ne concerne pas ceux qui ont choisi de voter dans une commune en France pour le renouvellement du Parlement européen. Ces derniers devront soit s'y rendre, soit voter par procuration.

Le vote électronique est-il possible ?

Pour ceux qui seraient empêchés de se déplacer le 25 mai, les Français établis hors de France bénéficieront de la possibilité de voter aussi par voie électronique, au moins pour l'élection des conseillers consulaires. Il conviendra toutefois d'en vérifier les conditions et les modalités sur le site internet de l'ambassade. Car attention, le vote électronique n'est, à ce jour, possible que pour l'élection des conseillers consulaires, pas pour celle des députés européens.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.