“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les faits divers qui ont marqué l'année 2018 à Beausoleil et La Turbie

Mis à jour le 01/01/2019 à 09:54 Publié le 01/01/2019 à 09:54

Les faits divers qui ont marqué l'année 2018 à Beausoleil et La Turbie

Un tragique accident de la circulation à La Turbie, des suicides qui ont traumatisé Beausoleil, une affaire de chatte emmurée, une importante saisie de drogue et un braquage juste avant les fêtes: ces faits divers ont marqué 2018 dans les communes périphériques de Monaco.

Deux morts dans un accident à la Turbie

Un stupide accident. Et deux familles à jamais meurtries. Ce 11 juillet à la sortie Est du village de la Turbie, en direction de Menton, une adolescente de 13 ans est mortellement percutée par un motard, alors qu’elle traverse la route pour prendre quelques clichés souvenirs du paysage maritime. Dans sa folle embardée, le jeune homme de 24 ans s’encastre ensuite dans un véhicule arrivant en sens inverse, ne survivant pas au terrible choc. L’enquête a été confiée à la compagnie de gendarmerie de Menton.

Une chatte emmurée 17 jours ne survit pas

Un funeste sort et une longue agonie. Voilà résumées en une phrase les dernières heures de Pomponette, une chatte de six ans au pelage roux, en août dernier. Coincé pendant dix-sept jours dans une cloison, dont dix sans manger ni boire, le félin a pu être récupéré de cette geôle de béton au prix d’une logistique musclée, orchestrée par l’association monégasque Sauver, protéger, soutenir les animaux (SpSa), bien épaulée par le solide réseau UPA 06. Prise en charge par un vétérinaire dans un piteux état, infestée de puces et déshydratée, Pomponette ne survivra guère longtemps.

Photo DR

Double suicide familial à Beausoleil

Ce soir du 4 septembre, quand deux corps en décomposition ont été retrouvés dans un appartement de l’avenue Paul-Doumer prolongée à Beausoleil, tout laissait penser à un double suicide. Des mots d’excuses écrits sur un calepin, des boîtes de médicaments retrouvées. C’était en tout cas la piste privilégiée par les enquêteurs de la Brigade de sûreté urbaine de Menton, appuyée par les premières constatations du médecin légiste. Par la suite, les autopsies sont venues conforter cette thèse. Aucune traces de coups, ni de lésions suspectes, n’ont été décelées sur le corps des victimes, une mère et son fils âgés de 74 et 47 ans. Excluant donc, définitivement, la piste criminelle.

Photo Thibaut Parat

Braquage au petit matin à Beausoleil

Dernier fait-divers notoire en date du secteur, ce braquage à main armée, dès-potron-minet, dans le quartier des Moneghetti à Beausoleil. Sur les coups de 6h15, ce 19 décembre, au moins deux individus armés attaquent un véhicule banalisé de convoyage de fond au niveau du Carrefour City, boulevard des Moneghetti. Les malfrats auraient bloqué la route en amont et en aval de la fourgonnette banalisée avec une Clio blanche abandonnée sur place et avec le véhicule utilisé pour prendre la fuite.

Direction Nice en passant par Monaco et le boulevard du Jardin exotique. Un coup… pour rien puisque, d’après une source policière, les malfaiteurs seraient repartis bredouilles, les charges explosives ayant détruit l’argent.

Les fins limiers de la police judiciaire de Nice, à qui l’enquête a été confiée, mènent toujours des investigations pour mettre la main sur les fuyards.

Photo DR

90 kg de cannabis saisis au péage de La Turbie

Au péage de La Turbie, les saisies de drogue sont monnaie courante. Ce 26 septembre vers 5h du matin, les douaniers ont eu le nez fin en arrêtant un bus reliant l’Espagne à l’Italie.Seuls à bord, quatre ressortissants marocains, alors même que le véhicule peut accueillir quatre fois plus de voyageurs. Dans trois valises neuves, soigneusement rangées à l’abri des regards indiscrets, les agents découvrent 90kg de shit. Soit une valeur de 180.000 euros.

"C’est un modus operandi différent de la mule traditionnelle", remarquait alors Jean-Michel Prêtre, procureur de la République. Les quatre hommes ont été confiés à la police judiciaire, après une retenue douanière à l’aéroport de Nice, afin de déterminer le niveau d’implication de chacun.

Vif émoi après le suicide d’un collégien de 11 ans

Une marche blanche. Des visages fermés. Et pléthore de fleurs et de bougies déposées sur le pont de Grima. Ce 19 novembre, à la nuit tombée, un bon millier de personnes rejoint l’ouvrage du vallon éponyme. C’est là que, quelques jours plus tôt, Gonçalo, 11 ans, a décidé de mettre fin à ses jours. "Pourquoi?", c’est alors la question qui brûle toutes les lèvres. On sait que l’adolescent, scolarisé au collège Bellevue à Beausoleil, venait d’écoper de deux heures de colle pour avoir utilisé son portable. Mais comment imaginer que cela puisse être la raison?


La suite du direct