“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les douaniers découvrent plus de 400 kg de cannabis dans le camion, quatre ans de prison

Mis à jour le 17/09/2020 à 08:53 Publié le 16/09/2020 à 20:04
Illustration.

Illustration. Photo Philippe Arnassan

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les douaniers découvrent plus de 400 kg de cannabis dans le camion, quatre ans de prison

Un routier roumain, Konstantin K, 56 ans, domicilié en Espagne, a été écroué ce mercredi à Nice.

Il a été contrôlé dimanche par les douanes de Menton à La Turbie alors qu’il transportait, dans son camion, deux voitures d’occasion et 424 kg de cannabis, répartis dans quatorze sacs-poubelles à peine dissimulés au fond de sa remorque.

A l’ouverture des portes, l’odeur très forte de la drogue a attiré l’attention des douaniers. Le routier empruntait l’A8 pour se rendre en Italie

Les douanes estiment la valeur basse de cette cargaison à 850.000 euros. "Les voitures étaient destinées à mes fils à Vérone en Italie", explique-t-il.

Le suspect n’a jamais été condamné en France. "Je ne savais pas ce que je transportais", affirme-t-il.

Interrogé par les douaniers puis par la police judiciaire, il dit avoir chargé les voitures à Elche, en Espagne. Il avait expliqué dans un premier temps que la drogue avait sans doute été placée à son insu, pendant son sommeil.

Il changera ensuite de version en expliquant qu’un inconnu lui avait confié ces sacs contenant "des chaussures de luxe."

"On peut s’étonner qu’on vous confie une marchandises d’un tel montant", note le président Alain Chemama. "Ses versions sont farfelues", tranche la représentante des douanes qui demande la confiscation du camion, de la remorque et du chargement.

Le procureur Ludovic Manteufel rappelle que cette drogue marocaine, qui a transité par l’Espagne et la France, était destinée au marché italien. "Monsieur savait ce qu’il faisait.", insiste le procureur qui requiert cinq ans d’emprisonnement.

"Il ne sera plus jamais réemployé parce qu’il doit de l’argent. Il est grillé. Qu’il reste un an ou cinq ans en prison, ce sera la même chose pour la société", plaide en défense Me Jean-François Fouqué qui demande à ce "que la peine soit ramenée à de plus justes proportions".

Le passeur est condamné à quatre de prison et se voit infliger une amende de 850.000 euros. Poids lourd et drogue sont confisqués.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.