Rubriques




Se connecter à

L'épave du "Vieux Crabe" extraite des fonds marins à Monaco

Ce samedi, le navire de 18 mètres qui « dormait » depuis le 1er novembre dans le port de Fontvieille, à dix mètres de profondeur, a été renfloué par un engin de levage. Il doit être transféré ce dimanche après-midi vers un chantier naval à Saint-Mandrier-sur-Mer (Var), spécialisé dans la déconstruction.

Thibaut Parat Publié le 12/12/2021 à 14:26, mis à jour le 12/12/2021 à 14:26
Il a fallu un robuste engin de levage pour extraire l'épave du Vieux Crabe, 80 tonnes à la balance. DR

Depuis le 1er novembre, sa carlingue végétait à près de dix mètres de profondeur dans le port de Fontvieille. Au moment du choc, l’avant bâbord de ce navire de dix-huit mètres de longueur s’était éventré, laissant l’eau s’infiltrer par une brèche béante.

Ce samedi matin, le défunt « Vieux Crabe », 80 tonnes à la balance, a été extrait des fonds marins monégasques.

L’opération de renflouement a duré trois heures et nécessité un robuste engin de levage. Si cette délicate manœuvre s’est avérée fructueuse, ce n’était pas la première tentative.

" Le 18 novembre, la capacité de levage de la grue s’était avérée insuffisante du fait du poids du navire et de la quantité d’eau impossible à pomper, retrace, dans un communiqué, la Société d’exploitation des ports de Monaco (SEPM). Il avait été donc choisi de reposer le bateau au fond, le délai d’identification et de mobilisation d’un moyen maritime de capacité supérieure ne s’annonçant pas comme immédiat. S’en est suivie, jusqu’à aujourd’hui, une période d’une quinzaine de jours pendant laquelle les conditions météorologiques n’ont pas permis l’affrètement de la barge retenue. "

 

La carcasse transférée vers un chantier naval de déconstruction

Ce samedi, donc, ni le vent, ni la houle n’ont joué les trouble-fêtes.

Ce dimanche après-midi, la carcasse du Vieux Crabe doit être remorquée sur une imposante barge et prendre la mer en direction d’un chantier naval à Saint-Mandrier-sur-Mer (Var), spécialisé dans la déconstruction des navires.

" Pendant la gestion de cette situation complexe et délicate a eu lieu le renouvellement des certifications ‘‘ports propres’’ et ‘‘ports propres actifs en biodiversités’’ des ports de Monaco. L’auditeur s’est penché sur la gestion de l’événement et l’a jugée comme favorablement appréhendée concernant les opérations portuaires ", se félicite la SEPM.

Pour rappel, après le naufrage du Vieux Crabe, des interventions urgentes avaient été prises par les autorités compétentes afin de résorber les pollutions. Le navire, classé bateau d’intérêt patrimonial par le Patrimoine Maritime et Fluvial en 2016, avait été placé sous surveillance pour éviter tout nouvel échappement de polluants.

De nouvelles expertises pour faire
la lumière

 

Son renflouement devrait donner lieu à de nouvelles expertises pour déterminer les causes et les responsabilités de cet incident, rarissime en Principauté.

" Les suites administratives ou judiciaires concernant ce dossier vont se poursuivre ", conclut, laconique, la SEPM.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.