“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Le Yacht-club de Monaco, un défi technique et architectural"

Mis à jour le 20/06/2014 à 14:12 Publié le 20/06/2014 à 09:30
Alexandre Giraldi, devant le nouveau bâtiment du Yacht-Club quai Louis-II.

Alexandre Giraldi, devant le nouveau bâtiment du Yacht-Club quai Louis-II. Cyril Dodergny

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

"Le Yacht-club de Monaco, un défi technique et architectural"

En charge de la construction du bâtiment du quai Louis-II avec le cabinet londonien de Lord Norman Foster, Alexandre Giraldi est « très fier » de cette réalisation commune

En charge de la construction du bâtiment du quai Louis-II avec le cabinet londonien de Lord Norman Foster, Alexandre Giraldi est « très fier » de cette réalisation commune

Pas facile de construire un bâtiment comme on amarre un paquebot sur un quai… Surtout lorsque celui-ci fait plus de 200 mètres de long et quelque 26 500 m2. Mais après plus de dix ans d'efforts entre conception et réalisation, Alexandre Giraldi, architecte monégasque qui a collaboré avec le cabinet du célèbre Lord Norman Foster, se réjouit du travail accompli. Il explique les caractéristiques du nouveau Yacht-Club de Monaco qui est déjà un édifice emblématique de la Principauté.

Combien d'années se sont écoulées entre les premiers dessins et la livraison du bâtiment ?

Nous avons commencé les études en 2003. La conception s'est poursuivie jusqu'en 2008. Ce fut un projet long et complexe. La durée de réalisation est à l'échelle de la technicité du chantier.

Quels sont les principaux obstacles qu'il a fallu surmonter ?

Les travaux préparatoires ont été délicats. Il y a d'abord eu la livraison par le service des Travaux publics en 2008 de la plateforme constituant un nouveau terrain gagné sur la mer avec des caissons et des remblais, puis il a fallu construire une partie du parking sous le boulevard Louis-II sans bloquer la circulation. Le terrassement sous l'eau avec des bétons « prise mer » et auto-plaçant a constitué une phase critique dans les années 2009-2011. Par ailleurs, une autre complexité a porté sur les finitions et détails avec, par exemple, la géométrie et la composition des façades, une structure mixte béton/acier, l'atrium avec un escalier monumental, véritable sculpture suspendue au plafond... Ce Yacht-club est bel et bien un défi technique et architectural.

>>LIRE AUSSI.

Quel est son coût définitif ?

109 millions d'euros TTC pour le coût d'opération, auxquels s'ajoutent 5 millions d'euros pour les abords du Yacht-Club. Je tiens à dire que le coût est en adéquation avec la complexité du bâtiment.

Quelles sont les principales caractéristiques techniques du bâtiment ?

Il s'agit d'un projet Haute Qualité Environnementale (HQE). Pour diminuer la consommation d'énergie, nous avons mis en place un système de pompage en haute mer pour la climatisation. Sont installés également des tubes solaires thermiques pour l'eau chaude sanitaire et des panneaux photovoltaïques. Les parquets, les panneaux muraux et les revêtements de sol des 4.000 m2 de terrasses ont été réalisés avec du bois provenant d'une forêt écologiquement gérée.

Le Yacht-Club est-il un des bâtiments dont vous êtes le plus fier ?

C'est un des chantiers les plus complexes que j'ai réalisé et un des plus emblématiques. C'est un projet qui tient vraiment à cœur à Lord Norman Foster et dont mes équipes et moi-même sommes très fiers.

Comment s'est établie la relation entre le cabinet Foster et vous-même ?

La discussion a été quotidienne, dès le début de la conception. Nous allions régulièrement à Londres. L'équipe de Lord Foster venait régulièrement à Monaco. Il faut noter également que nous avons trouvé beaucoup d'aide et d'appui de l'ensemble des autorités monégasques, notamment la « commission nouveau Yacht-Club » avec Bernard d'Alessandri, secrétaire général du Yacht-Club, des membres du gouvernement, ainsi que des représentants des Travaux publics. Ce fut une belle aventure humaine et un vrai travail d'équipe.

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.