“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le voilier de Pierre Casiraghi heurté par un autre bateau en pleine course

Mis à jour le 11/07/2016 à 05:05 Publié le 11/07/2016 à 07:55
Barré par Pierre Casiraghi, le GC32 fait partie des bateaux nouvelle génération capables de se soulever sur l'eau.

Barré par Pierre Casiraghi, le GC32 fait partie des bateaux nouvelle génération capables de se soulever sur l'eau. Photo DR / Oscar Lindley Smith

Le voilier de Pierre Casiraghi heurté par un autre bateau en pleine course

"C'est vraiment dommage mais c'est surtout très rageant. Un tel accident n'aurait jamais dû pouvoir se produire..."

L'étape avait pourtant bien commencé. Mais Malizia, le bateau barré par Pierre Casiraghi a été heurté par un bateau de presse qui lui a coupé la route au cours de la cinquième manche d'une régate à Malcesine sur les eaux du lac de Garde en Italie.

Une collision qui a fait chavirer le GC32, entraînant de grosses avaries techniques. Et le mettant hors course pour le week-end.

Revoir la sécurité?

"C'est vraiment dommage mais c'est surtout très rageant… Un tel accident n'aurait jamais dû pouvoir se produire. Les GC32 sont des bateaux ultra rapides et il est essentiel de veiller au respect des périmètres de sécurité tant pour les bateaux accrédités que pour les spectateurs", a commenté Pierre Casiraghi, soulagé qu'il n'y ai aucun blessé.

"Il s'agit d'une nouvelle génération de bateaux et nous devons tenir compte de leur très grande vitesse dans le dispositif de sécurité. Il faut une véritable prise de conscience générale, tant des organisateurs, coureurs et plaisanciers. C'est important pour le bon déroulement des régates et l'avenir de notre sport".

La compétition avait bien démarré pour la team du Yacht-club de Monaco (Pierre Casiraghi, entouré de Sébastien Col à la tactique, Boris Herrmann, Richard Mason et Adam Piggott) qui était parvenu, lors des deux premiers jours de course, à tenir tête à leurs neuf adversaires internationaux.

L'équipage monégasque espère toutefois être prêt pour le troisième acte de la saison, qui se courra en Espagne, à Palma, du 3 au 6 août prochains.


La suite du direct