“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le salon Ever confirme son virage intellectuel à Monaco

Mis à jour le 25/02/2015 à 09:00 Publié le 25/02/2015 à 08:59
Lors de l'édition de l'année dernière, les stands étaient déjà tournés vers le développement durable et les énergies nouvelles.

Lors de l'édition de l'année dernière, les stands étaient déjà tournés vers le développement durable et les énergies nouvelles. archives Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le salon Ever confirme son virage intellectuel à Monaco

L’événement, précurseur sur les véhicules électriques, a vu les constructeurs déserter le Grimaldi Forum pour les salons de l’auto où les stands verts sont désormais courants. Changement de cap

L’événement, précurseur sur les véhicules électriques, a vu les constructeurs déserter le Grimaldi Forum pour les salons de l’auto où les stands verts sont désormais courants. Changement de cap

Déjà lors de l'édition de l'année dernière, c'en était fini de l'exposition de véhicules électriques, pour raisons budgétaires. Ever Monaco édition 2015, qui se déroulera du 31 mars au 2 avril, confirme la tendance avec un ancrage définitif dans ce qui s'apparente plus à un forum.

En effet, les tables rondes et conférences ont remplacé l'exposition des derniers modèles de véhicules électriques qui avaient fait le succès du salon lors de ses premières éditions. Les institutionnels comme la SMEG ont remplacé les constructeurs de grandes marques. Un stand Ride and Drive (essais gratuits) a tout de même été maintenu.

Précurseur lors de sa création il y a dix ans, le salon Ever attirait les curieux qui souhaitaient s'essayer à ces voitures étrangement silencieuses et tellement futuristes. Les constructeurs qui souhaitaient se donner une bonne image étaient quasiment tous de la partie.

Un succès qui n'a pas perduré puisqu'aujourd'hui, et c'est plutôt bon signe pour l'environnement, le véhicule électrique n'est plus à la marge. Du coup, les stands verts se font la part belle dans les salons de l'automobile. Un salon dédié n'avait donc plus lieu d'être.

Un bilan financier négatif

La chute des exposants a confirmé la tendance. En 2013, Renault, Toyota, Peugeot et Nissan avaient disparu des radars. Seuls Citroën, Smart et Peugeot avaient répondu présents.

En 2014, la décision est prise.

«Le bilan financier était plus que négatif. La part de l'exposition était trop lourde. La location de l'Espace Ravel coûtait très cher et n'était pas compensée par les locations de stands,» expliquait à l'époque Bernard Fautrier, vice-président de MC2D (organisateur), également vice-président et administrateur de la Fondation Prince Albert II de Monaco, engagée dans la manifestation.

C'est donc une direction plus intellectuelle que prend Ever qui se recentre sur les conférences et autres tables rondes. L'ancien salon des véhicules électriques s'intitule désormais «Forum et conférences internationales sur les énergies renouvelables et les véhicules écologiques».

Un choix qui a permis à l'événement de trouver un second souffle.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.