“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le quatrième braqueur de la bijouterie Cartier à Monaco interpellé

Mis à jour le 30/03/2017 à 20:09 Publié le 30/03/2017 à 19:47
Le premier braqueur avait été coincé dès sa sortie de la bijouterie.

Le premier braqueur avait été coincé dès sa sortie de la bijouterie. Photo Michaël Alesi

Le quatrième braqueur de la bijouterie Cartier à Monaco interpellé

En fuite depuis samedi, le dernier suspect du hold-up de la place du Casino a été interpellé, cet après-midi, à Antibes.

Recherché depuis samedi par toutes les forces de police du département, le quatrième - et dernier - braqueur de la bijouterie Cartier à Monaco a été interpellé cet après-midi à Antibes.

>> LIRE AUSSI. Le scénario du braquage de la bijouterie Cartier reconstitué heure par heure

La prise est à mettre au compte des équipes de la police judiciaire de Nice qui ont agi sur renseignements de la PJ monégasque. Cette dernière étant parvenue à fournir un signalement précis de l'individu ainsi que son identité. Samedi dernier, au terme d'un braquage retentissant sur la place du Casino, trois hommes avaient été interpellés dans les sept heures suivant les faits.

Seul un avait réussi à passer entre les mailles du filet. Le premier braqueur avait été coincé dès sa sortie de la bijouterie. Le deuxième, dans l'église anglicane de Monaco quelques heures plus tard.

Enfin, le chauffeur du véhicule avait été interpellé à Roquebrune-Cap-Martin en soirée.

Un cinquième homme, manifestement venu exfiltrer son frère (le chauffeur) avait également été intercepté au carrefour Saint-Roman, samedi en soirée. Tous venaient de Vallauris.

Ce lundi, le procureur général de Monaco, Jacques Dorémieux, et le directeur de la Sûreté publique, Richard Marangoni, avaient annoncé avoir récupéré la "quasi-intégralité" d'un butin de "plusieurs millions d'euros".


La suite du direct