“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert II à l'Exposition universelle de Milan où Monaco était à l'honneur

Mis à jour le 10/06/2015 à 08:08 Publié le 10/06/2015 à 07:45
Le prince Albert II était mardi à Milan pour visiter le pavillon monégasque de l’Expo universelle.

Le prince Albert II était mardi à Milan pour visiter le pavillon monégasque de l’Expo universelle. (Photo Frédéric Nebinger/Palais princier)

Le prince Albert II à l'Exposition universelle de Milan où Monaco était à l'honneur

Le prince Albert II de Monaco, accompagné par une délégation d’une centaine de personnes, a visité mardi le site de l’Exposition universelle où la Principauté a été à l’honneur pendant vingt-quatre heures. Tour d’horizon.

Le prince Albert II de Monaco, accompagné par une délégation d’une centaine de personnes, a visité mardi le site de l’Exposition universelle où la Principauté a été à l’honneur pendant vingt-quatre heures. Tour d’horizon.

Une giornata particolare. Si le film d'Ettore Scola se déroulait à Rome, la journée particulière hier en Italie, se jouait à Milan. Une journée particulière pour la Principauté, mise à l'honneur ce 9 juin au cœur de l'Exposition universelle qui a démarré depuis un mois.

Tout juste avant 10 heures, le prince Albert II a fait son entrée sur le parc au Nord de la capitale lombarde au son des tambours de l'orchestre des carabiniers. La délégation monégasque, d'une centaine de personnes, entourant le souverain a pu voir se hisser l'étendard rouge et blanc sur le site de l'Expo 2 015.

Premier temps fort d'une journée au pas de course.

Si l'événement compte 145 pays participants et autant de pavillons dédiés, le programme du prince Albert II n'en retenait qu'une poignée à voir au cours de cette journée monégasque.


(Photo Frédéric Nebinger/Palais princier)

Folklore monégasque ... et barbagiuan au tofu !

Mais tous évoquant le thème "Nourrir la planète" choisie par l'Italie pour accueillir ce grand rendez-vous mondial, qui n'avait plus été organisé en Europe depuis quinze ans.

Une exposition voulue "comme une prise de conscience" a espéré le souverain dans un discours démarré par quelques mots en italien.

"Il n'y a aucune solution miracle pour que chacun mange à sa faim dans le monde (…) mais il faut s'attacher à trouver des solutions équilibrées dans un monde en pleine mutation".

Autant de messages que l'on peut découvrir dans les pavillons, rivalisant de pirouettes architecturales.

Honneur national, le souverain a visité en primeur, le sien, voisin du pavillon du Japon. En tête de cortège, devançant le souverain, ses carabiniers musiciens et les danseurs de la Palladienne.

 


(Photo Frédéric Nebinger/Palais princier)

La touche munegu.Quelques touristes recherchent un selfie princier. Peine perdue pour beaucoup, vu l'extraordinaire déploiement de sécurité.

Sur le parvis du pavillon monégasque, l'historique Cantin d'A Roca clôture le quart d'heure folklorique pour entonner l'hymne national alors que la délégation monégasque découvre les contours du pavillon rouge et blanc.

Une maison de Monaco résolument marquante dans le paysage composé de containers industriels et coiffée d'un toit végétalisé.

Et les avis sont, dans l'ensemble, positifs. A l'intérieur, guidée par Robert Fillon et Julien Cellario, commissaire général et adjoint, la visite démarre vers les stations ludiques imaginées pour montrer l'engagement de Monaco dans une nourriture durable et équitable.

Une philosophie qui a des répercussions parfois inattendues. Dans le bistrot du Pavillon, imaginé par le Fairmont Monte-Carlo, l'incontournable barbagiuan a pris un style… international !

"L'exposition universelle brasse une population du monde entier, nous avons donc changé la recette initiale du barbagiuan, qui ne contient plus de porc pour plaire à un large public", explique Philippe Joannès.

Le chef exécutif du Fairmont Monte-Carlo a imaginé à la place, un mélange de bresaola et de tofu pour accompagner la blette. Et le résultat, même s'il fera hurler les puristes, est plutôt goûtu ! Ils se vendent bien au comptoir du pavillon, qui tourne à une centaine de couverts par jour, avec dix personnes en cuisine.

 


(Photo Frédéric Nebinger/Palais princier)

Parmi les personnalités présentes hier dans les allées de l'exposition, le ministre d'Etat Michel Roger et les conseillers de gouvernement Marie-Pierre Gramaglia, Stéphane Valéri et Gilles Tonelli, le président Laurent Nouvion et une dizaine de conseillers nationaux ainsi que José Badia, président de Monaco Inter Expo.

Puis une foule de partenaires de Milan 2015. Dont l'équipe des jardins de la Direction de l'Aménagement Urbain. Ce sont eux qui ont imaginé et mis en place le toit vert du pavillon.

Tous les végétaux ont été mis en culture cet hiver dans les pépinières du service. Un mélange de plantes symbolisant les cinq continents.

Agrémenté aussi d'un potager, dont les récoltes devraient garnir, dans quelques jours, les plats servis dans le bistrot du pavillon. Qui, en défendant la thématique de "nourrir la planète", commencera par nourrir ses visiteurs !

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct