“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le plâtrier-plaquiste aimait trop les joints : un mois avec sursis

Mis à jour le 16/12/2017 à 05:17 Publié le 16/12/2017 à 05:17
« Quand allez-vous arrêter la fumette ? », a lancé le président à la lecture du casier judiciaire du prévenu.	(Illustration NM)

Le plâtrier-plaquiste aimait trop les joints : un mois avec sursis

Malgré sa consommation quotidienne, trois à quatre joints de cannabis depuis l'âge de seize ans, un plâtrier-plaquiste de vingt-six ans conteste toute dépendance physique à l'herbe devant le tribunal correctionnel.

Malgré sa consommation quotidienne, trois à quatre joints de cannabis depuis l'âge de seize ans, un plâtrier-plaquiste de vingt-six ans conteste toute dépendance physique à l'herbe devant le tribunal correctionnel.

S'il fume, c'est juste pour évacuer une sorte de stress ou pour s'aider à relativiser les contrariétés de l'existence ! Pourtant, le 7 août dernier, vers 11 heures sur le quai Albert-Ier, quand les policiers contrôlent...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct