“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le mobilier urbain à Monaco se plie aux exigences de la piste

Mis à jour le 03/04/2012 à 15:24 Publié le 03/04/2012 à 07:13
Les agents de la direction de l'Aménagement urbain (DAU) retirent des voies les panneaux de signalisation, plots ou tout élément de mobilier urbain qui gène la progression des installations pour le Grand Prix.

Les agents de la direction de l'Aménagement urbain (DAU) retirent des voies les panneaux de signalisation, plots ou tout élément de mobilier urbain qui gène la progression des installations pour le Grand Prix. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le mobilier urbain à Monaco se plie aux exigences de la piste

Les tribunes et installations du Grand Prix de Formule 1 commencent à grignoter le terrain en Principauté. Parallèlement, la DAU débarrasse la voirie des panneaux, plots, jardinières…

Les tribunes et installations du Grand Prix de Formule 1 commencent à grignoter le terrain en Principauté. Parallèlement, la DAU débarrasse la voirie des panneaux, plots, jardinières…

Dans un mois et demi, les citadines, familiales, utilitaires et tous les autres laisseront les voies aux bolides. Les premiers essais pour le Grand Prix de Formule 1 démarreront le 24 mai. Pourtant, en coulisses, on s'active depuis trois semaines déjà. Du côté de la DAU (Direction de l'aménagement urbain), les choses sont bien rodées car chaque année, la Principauté change de physionomie pendant trois mois au total.

Ça commence par la chaussée. «Nous menons tous les ans une campagne de réfection d'enrobé. Environ 1/3 du circuit est rénové, dernièrement celui à la sortie du tunnel Louis II a fait l'objet d'une réfection », détaille Jean-Luc Puyo, directeur de la DAU. Automobilistes, sachez donc que vous roulez, lorsque vous empruntez le circuit, sur un enrobé estampillé « Formule Grand Prix ».

Collaboration avec la FIA et l'ACM

Ce sont la FIA (Fédération internationale de l'automobile) et l'ACM (Automobile club de Monaco) qui délivrent leurs consignes. Ces deux institutions travaillent avec la DAU et lui indiquent les modifications qu'il convient d'apporter. Par exemple, la sortie des stands a fait l'objet d'aménagements pour garantir la prise de vitesse. Tous les éléments de mobilier urbain se trouvant sur la trajectoire du Grand Prix vont devoir disparaître. Soit parce qu'ils bloquent la piste soit parce qu'ils empêchent l'avancée des installations, rails et tribunes.

« Nous nous calons sur le planning du montage du Grand Prix, expliquent Didier Flèche et Anthony De Sevelinges qui travaillent au service voirie de la DAU. Le mobilier est retiré pour permettre de mettre les rails de sécurité.»

Les panneaux indicateurs sont remisés au stockage mais d'autres, provisoires, les remplacent car les touristes sont toujours très nombreux à cette période.

Les bandes blanches sous la gomme

Les réseaux d'assainissement ont été visités même s'ils sont régulièrement entretenus. Les services de l'Etat essaient de tout anticiper, jusqu'à la moindre fuite d'eau. « Les tampons sur les chaussées sont vérifiés et certaines plaques sur la piste sont soudées, commente Didier Flèche.

Pendant tout le temps de l'épreuve, nous seront aussi sur le pied de guerre pour refaire des marquages, remettre la signalisation ou des bordures… que ce soit sur le circuit ou dans le reste de la ville car il ne faut pas oublier que la vie « normale » continue à Monaco !»

Nouveauté cette année, le marquage au sol du boulevard Albert-Ier ne sera pas effacé. La gomme des Formule 1 foulera cette année les bandes blanches des passages piétons.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.