Rubriques




Se connecter à

Le haut Var en première ligne de l'élection miss Prestige national Var

Lors de cette soirée que la grande comédienne aixoise qu'est Andréa Ferréol, présidente du jury, a jugée « formidable à tous points de vue », le haut Var était au top, avec la Riansaise Auline Grac, miss France Prestige 2013, et parmi les candidates, une Vinonnaise, Aurélie Ryckebusch.

Jo. B Publié le 17/09/2013 à 11:35, mis à jour le 17/09/2013 à 11:39
Le haut Var en première ligne de l'élection m - 22618411.jpg
Mélissa Barbier (3e à g) à côté d'Auline Grac, Geneviève de Fontenay, Josiane Valette, et les deux dauphines. DR

Lors de cette soirée que la grande comédienne aixoise qu'est Andréa Ferréol, présidente du jury, a jugée « formidable à tous points de vue », le haut Var était au top, avec la Riansaise Auline Grac, miss France Prestige 2013, et parmi les candidates, une Vinonnaise, Aurélie Ryckebusch.

Cette soirée s'est tenue sous la haute présidence de Geneviève de Fontenay, qui a accueilli comme il se doit ces « canons de la beauté » que sont les candidates en lice, en la présence des maires des communes d'Avignon, Venelles, Aix et Vinon.

L'émotion des jeunes filles était palpable, sous l'élégance et le charme. Il n'a pas été aisé pour les membres du jury et le public, de choisir celle qui représentera la Provence lors de l'élection de miss Prestige national France au Lido à Paris en janvier prochain. C'est à Mélissa Barbier, de Pélissane, jeune beauté blonde de 22 ans, que la piquante Riansaise, Auline Grac, a transmis sa couronne, dans le rire et dans les larmes.

 

Une soirée d'exception

Il restera à la Vinonnaise, Aurélie, « qui avait très envie de se présenter à cette élection », le souvenir d'une soirée d'exception, qui lui permettra de revivre ce très beau souvenir au cours de ses études à Paris, où elle est en seconde année de l'ESTP (École spéciale des travaux publics, bâtiment et industrie), pour préparer un diplôme d'ingénieur TP.

 

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.