“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le handballeur de l'AS Monaco Raphaël Guillaume succombe à une grave maladie à seulement 23 ans

Mis à jour le 23/01/2019 à 09:08 Publié le 23/01/2019 à 13:55
Raphaël Guillaume avait signé à l’AS Monaco Handball à l’été 2017, avant de devoir mettre sa carrière en suspens en mars 2018.

Raphaël Guillaume avait signé à l’AS Monaco Handball à l’été 2017, avant de devoir mettre sa carrière en suspens en mars 2018. Photo ASM HB

Le handballeur de l'AS Monaco Raphaël Guillaume succombe à une grave maladie à seulement 23 ans

Arrivé à l'été 2017 à Monaco, Raphaël Guillaume luttait depuis mars 2018 contre la maladie. Le club a annoncé son décès et depuis les marques de sympathie affluent de toute la France pour ses proches et anciens coéquipiers

La triste nouvelle est tombée lundi après-midi sur le site Internet de l’ASMonaco Handball.

Raphaël Guillaume, arrière gauche arrivé en Principauté à l’été 2017, en provenance de Saran, a succombé à une longue maladie du cerveau après des mois de combat. Il venait d’avoir 23 ans en décembre…

"Il aura lutté sans relâche"

"L’ancien joueur du Rocher est décédé des suites d’une maladie contre laquelle il aura lutté sans relâche depuis mars 2018, alors qu’il portait les couleurs de notre club", peut-on lire sur le communiqué de l’ASM, repris depuis sur les réseaux sociaux.

Les témoignages de sympathie se sont multipliés ces dernières heures, et continuent d’affluer, pour saluer la mémoire de Raphaël.

Brillant sous les couleurs de son club formateur de Mainvilliers-Chartres Handball (N2) et du pôle Espoirs de Chartres, sa ville natale, Raphaël Guillaume avait séduit Saran (Première division), où il avait évolué la saison 2016-2017, sans toutefois réussir à s’imposer dans la rotation. Jusqu’à son rebond à Monaco.

Amateurs ou professionnels, des clubs de toute la France adressent aujourd’hui leurs condoléances à sa famille et à ses anciens coéquipiers.

"L’empreinte d’un garçon attachant"

La grande famille du handball s’unit autour de sa maman Nathalie, son papa Benoît, ex-coach de Chartres et actuel entraîneur du CO Vernouillet (N1), et son petit frère Andréa, international espoirs arrivé à Saran en même temps que Raphaël et actuellement ailier d’Istres en Première division (Lidl Star League).

"Raphaël laissera l’empreinte d’un formidable joueur mais surtout d’un garçon particulièrement attachant", poursuit le communiqué de l’ASM Handball.

Des capacités sportives et humaines résumées dans nos colonnes en septembre 2017 par Xavier Mangematin, alors entraîneur de l’ASM Handball (N2).

"Nous avons pas mal de chance de l’avoir"

"Il y a eu une opportunité et on a su flairer la bonne affaire. Je pense qu’il a été intéressé par le projet mais aussi par l’abord humain qu’on a pu avoir avec lui. Il a vu qu’on lui ferait confiance et qu’on lui confierait des responsabilités. C’est un garçon qui avait quasiment arrêté le hand, cela aurait été bien dommage. Nous avons su le convaincre de redescendre de niveau pour retrouver le plaisir de jouer. De ce qu’on voit en termes de jeu et humainement, c’est très bien.Nous avons pas mal de chance de l’avoir…"

Ce mardi soir, le président de l’ASM Hand, Eric Perodeau, a annoncé la création d’une "cagnotte" au profit d’un Institut spécialisé dans la lutte contre le cancer.

"Suite à de très nombreuses demandes et en accord avec la famille, le club de l’AS Monaco HB centralise à partir de ce jour les dons que vous souhaitez faire et qui seront reversés en intégralité au profit de l’Institut Gustave Roussy, à Villejuif, dans quelques semaines."

Un filet de dons à garnir pour offrir une dernière victoire à celui qui n’aura jamais rien lâché. Raphaël Guillaume.

Toute l’équipe de Monaco-Matin adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct