Rubriques




Se connecter à

Le gouvernement princier répond aux manifestants

Par communiqué, le gouvernement princier a tenu à réagir aux attaques lancées hier par les anti-G20 à l’encontre de la Principauté, nommée comme « un paradis fiscal »

La rédaction Publié le 04/11/2011 à 07:18, mis à jour le 01/01/2011 à 03:14
Le gouvernement princier répond aux manifesta - 14894311.jpg
Des slogans pas tendres pour la Principauté hier dans la manifestation… (Photo Eric Dulière)

« Le gouvernement tient à rappeler un certain nombre de réalités concernant la Principauté. Monaco fait, depuis de nombreuses années maintenant, partie de tous les principaux organismes internationaux qui édictent les standards en matière de transparence fiscale et de lutte contre le blanchiment et la corruption, tels le Global Tax forum de l'Ocde, le Gafi, Moneyal et le Greco.

« Monaco un bassin d'emplois pour la région »

 

Monaco mène un travail constant afin que sa législation et sa pratique soient en ligne avec les exigences de ces organismes internationaux avec, par exemple, comme conséquence qu'un institut indépendant tel que le Tax Justice Network qui établit un classement des pays en fonction de leur opacité, n'a placé Monaco qu'en 64e position, la Principauté étant ainsi mieux positionnée que de nombreux grands pays ».

« Continuer à prétendre que la grave situation actuelle au niveau mondial puisse être imputée à de petits pays avec quelques dizaines de milliers d'habitants ne sert qu'à détourner le débat des vraies questions à l'origine de la crise : la politique des crédits immobiliers « subprimes » ou l'endettement public.

C'est ignorer la réalité économique, l'importance que représente le bassin d'emplois de la principauté de Monaco pour toute la région et les 38 000 Français et Italiens qui, chaque jour, viennent travailler à Monaco ».

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.