Rubriques




Se connecter à

Le faux terroriste interpellé dans le TGV Marseille-Nice avait lui-même prévenu la police

Une grosse opération de police, la gare Saint-Charles de Marseille bouclée par les policiers: l’enquête a progressé dans l’affaire d’un individu interpellé dans le TGV Marseille-Nice, mardi soir.

G.L Publié le 17/06/2021 à 14:05, mis à jour le 17/06/2021 à 14:11
Un TGV en gare de Nice. Photo JFO

Un appel anonyme avait évoqué l’hypothèse d’un homme partant commettre un attentat. Sur lui, les policiers n’avaient finalement retrouvé… qu’une matraque. Les investigations avaient été confiées à la police judiciaire de Marseille et à la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône.

Le parquet national antiterroriste avait été informé mais pas saisi. Selon les informations de nos confrères de La Provence, l’homme, au profil psychiatrique, avait lui-même passé le coup de fil aux autorités avant d’embarquer dans le train. Il avait affirmé par téléphone qu’un individu allait commettre un attentat à Nice. Connu de la justice, il a déjà été condamné en 2020 pour « dénonciations de faits imaginaires à l’autorité judiciaire », a précisé le procureur adjoint de la République de Marseille.

 

L’état de santé de l’homme de 29 ans a été, selon La Provence, jugé incompatible par un médecin avec une mesure de garde à vue. Il a été relâché. Son père est venu le récupérer. S’il est bien fiché "S", c’est pour avoir déjà passé des coups de fil du même type. Selon La Provence, qui cite une source proche du dossier, il n’a pas de fréquentations salafistes ou effectué des séjours sur un théâtre de guerre.

Entre 400 et 500 passagers à bord de différents trains ont été impactés par cet incident, selon la SNCF. Des bus de substitution avaient dû être mis en place pour rapatrier les 250 occupants du TGV concerné.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.