“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Diocèse de Monaco en charge de recueillir les dons de la communauté monégasque pour Notre-Dame de Paris

Mis à jour le 17/04/2019 à 12:04 Publié le 17/04/2019 à 10:23
Le diocèse de Monaco coordonne la souscription pour recueillir les dons.

Le diocèse de Monaco coordonne la souscription pour recueillir les dons. archives MM

Le Diocèse de Monaco en charge de recueillir les dons de la communauté monégasque pour Notre-Dame de Paris

Une souscription, encadrée par le diocèse de la Principauté, a été ouverte ce mardi pour recueillir des dons en Principauté qui iront soutenir le projet de reconstruction de Notre-Dame de Paris

Dans le sillage de la réaction du souverain lundi soir (lire ci-dessous), de nombreuses voix se sont élevées hier en Principauté pour apporter leur soutien à la France après l’incendie de Notre-Dame.

Premier acte, une souscription a été mise en place hier soir, encadrée par le diocèse, pour recueillir des dons en faveur de la reconstruction de la cathédrale.

En pleine semaine sainte, et alors qu’il réunissait hier l’ensemble des évêques du diocèse avant la messe chrismale, l’archevêque Bernard Barsi a livré ses sentiments sur cette soirée tragique.

"J’étais atterré"

"D’abord, j’ai ressenti de la colère en me demandant comment est-ce possible qu’un tel incendie puisse se dérouler au XXIe siècle. Puis j’ai eu une grande tristesse de voir ce patrimoine, ce joyau religieux et culturel qui contient toute l’histoire de la France, partir en fumée. J’étais atterré", souffle l’archevêque, qui se souvient de sa première visite enfant dans la cathédrale parisienne.

Mais aussi d’y avoir célébré la messe, à l’invitation du cardinal André Vingt-Trois. "C’est toujours très impressionnant et en même temps c’est une église qui est tellement bien proportionnée que l’on n’a pas l’impression d’être écrasé par la grandeur. Au contraire, on sent qu’il y a une élévation de cette église, qui est d’un style gothique extraordinaire".

"Une communion extraordinaire"

Hier, Bernard Barsi confirmait que de nombreux fidèles l’avait déjà sollicité pour savoir comment participer à l’aide à la reconstruction de la cathédrale en partie détruite.

Un élan de solidarité, dans lequel l’archevêque voit un élan spirituel. "Le rôle de la cathédrale est de rassembler. Et dans le malheur, Notre-Dame de Paris rassemble les Français et bien au-delà, tous les chrétiens, les hommes de bonne volonté et ceux qui voient dans l’art et la beauté, un signe qui élève le cœur de l’homme. Observer cette communion c’est extraordinaire. Nous allons essayer de venir en aide au diocèse de Paris et aux autorités françaises qui vont avoir la lourde charge de reconstruire cette belle cathédrale".

Autres réactions, sur Twitter, Stéphane Valeri, a exprimé sa "profonde tristesse de voir ce symbole de la chrétienté et de notre civilisation ravagé par les flammes". Apportant son soutien aux "amis français", le président du Conseil national a également écrit hier aux présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale pour exprimer sa compassion.

Au cours de son investiture, le maire, Georges Marsan, a également assuré la ville de Paris de sa "vive solidarité", saluant le travail des pompiers.

En signe de solidarité, et en réponse à l’appel du diocèse de Paris, ce mercredi soir, la cathédrale de Monaco, comme toutes les cathédrales de France, fera sonner ses cloches à 18 h 50, heure du début de l’incendie lundi.

Le prince Albert II "profondément ému"

Dès lundi soir, le prince Albert II avait lui adressé un message de soutien aux Parisiens. "Je suis profondément ému et triste face à ce terrible incendie qui ravage Notre-Dame de Paris, magnifique lieu de recueillement pour les catholiques qui a traversé l’histoire de France mais aussi ouvrage admiré par le monde entier. Ma famille et la population de Monaco sont solidaires des Parisiens dans cette épreuve. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct