Rubriques




Se connecter à

Le delphineau qui errait à Antibes ce week-end est mort

Un bébé dauphin a été aperçu par des promeneurs et des nageurs ce week-end, dans la baie des Milliardaires d’Antibes. Il a été récupéré par les pompiers dimanche, avant de mourir.

Alice Patalacci apatalacci@nicematin.fr Publié le 02/08/2022 à 22:15, mis à jour le 03/08/2022 à 06:53
Une femelle dauphin de quelques jours est retrouvée morte port du croûton à Antibes, dimanche, après un week-end d’errance. Photo DR

Après l’orque perdue dans la Seine et le requin bleu observé près de Hyères, c’est un bébé dauphin femelle qui a fait le tour des réseaux sociaux, ce week-end. Observé samedi dans la baie des Milliardaires d’Antibes, près de l’Eden Roc, le delphineau de quelques jours a suscité beaucoup d’intérêt. Peut-être même trop.

Ne pas approcher

Le lendemain, dimanche, Marineland est appelé par une personne qui fait du paddle au large d’Antibes. L’homme décrit la taille de l’animal, son comportement, envoie des photos et des vidéos.

"Je l’entendais dire aux gens de ne pas l’approcher, de ne pas le toucher. C’est très bien", commente Isabelle Brasseur, responsable éducation, recherche et conservation pour le parc.

Elle se rend alors au centre de réhabilitation de la faune sauvage, qui offre une large vue sur la baie, et reçoit l’appel d’un autre témoin qui confirme ce qu’elle sait déjà. Elle rappelle la personne qui a donné l’alerte, mais l’animal a été perdu de vue.

 

"Le Service départemental d’incendie et de secours m’a finalement indiqué avoir récupéré le dauphin au port du Crouton, vers 13 heures", poursuit-elle.

Rarement seuls

À son arrivée, le delphineau est déjà mort. Le coordinateur du réseau national échouages a donc récupéré le corps, pour qu’il soit autopsié.

"Son hypothèse est qu’il a pu faire une crise cardiaque en sortant de l’eau, car épuisé par toutes ces heures passées seul", entame Isabelle Brasseur. Généralement, les bébés dauphins nagent en échelon avec leur mère. Ils profitent de l’aspiration pour économiser de l’énergie.

Là, l’animal a visiblement été séparé de sa mère à cause de l’activité humaine. En quittant son flanc et en nageant seul, il perd de l’énergie. Vu son âge, il était sûrement encore allaité et n’aurait donc pas été nourri depuis la séparation.

La règle des 100 mètres

"On a une chance folle d’avoir ces dauphins dans nos eaux, il faut y faire attention", avertit Isabelle Brasseur.

 

Malheureusement, la période de mise-bas coïncide avec l’été, donc une forte affluence touristique sur nos côtes.

Elle appelle donc au respect de la règle des 100mètres - il ne faut pas approcher un animal sauvage à moins de 100 mètres -, à ne pas les oppresser et à alerter les services compétents quand un comportement semble étrange (voir ci-dessous). "Et il ne faut pas se jeter vers eux pour faire des photos. Quand les pompiers sont intervenus, il était entouré par une dizaine de personnes, qui voulaient le caresser", regrette Isabelle Brasseur.

Les bons réflexes à avoir

Le dauphin est un animal sociable qui vit en groupe. Les individus nagent donc rarement seul, à moins d’avoir été séparés par un événement extérieur, parfois lié à l’activité humaine.

Si vous vous trouvez face à un dauphin isolé, ou un autre cétacé, il ne faut pas l’approcher à moins de 100 mètres. S’il vient, il faut ralentir, éviter les mouvements brusques et rester parallèle à l’animal. Il ne faut pas le toucher, le nourrir ou nager avec lui.

Trois entités sont capables de gérer un animal échoué : le réseau national d’échouages (05 46 44 99 10), Marineland et le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis). Si vous vous trouvez face à un animal qui semble isolé ou en danger, rapprochez-vous d’eux.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.